f
s

À propos

Chasseurs de Chars

L'histoire des chasseurs de chars est un sujet complexe, et il faudrait un livre entier pour la couvrir - de nombreux ouvrages existent sur ce sujet. Les subtilités et les détails de la doctrine régissant les chasseurs de chars sont également complexes et nous allons vous en proposer ici un résumé.

Les chasseurs de chars, bien que la plupart ne soient pas ainsi appelés, sont des véhicules de faible coût spécifiquement conçus pour détruire les tanks ennemis. Qu'ils soient conçus depuis une page blanche ou qu'il s'agisse de conversion de véhicules existants, leur rôle sur le champ de bataille reste le même : engager l'ennemi à longue distance (idéalement, suffisamment loin pour que l'ennemi ne puisse pas riposter) puis battre en retraite/progresser.

scr1

La classe des chasseurs de chars a connu son heure de gloire pendant la Seconde Guerre mondiale, où de nombreux véhicules improvisés ou spécifiquement conçus dans ce but étaient envoyés combattre des hordes apparemment inarrêtables de panzers allemands (et vice versa, avec les hordes de tanks de l'armée rouge lors de la deuxième partie de la guerre). Les Américains, en particulier, ont créé une branche et une doctrine en ce sens, bien que le véhicule allemand le plus efficace de la guerre, le StuG III, était en fait un canon automoteur capable d'être un excellent chasseur de chars dans certaines versions.

La plupart des véhicules de cette époque utilisaient un châssis existant (par exemple le Panzer II ou le Panzer 38 (t) pour la série des Marder, le châssis du Panzer III pour le StuG III ou le châssis du T-34 pour les SU-85 et SU-100 soviétiques), équipé d'un canon plus puissant qu'un véhicule de ce type pourrait normalement transporter. Mais il y avait un prix à payer : le canon était la plupart du temps fixe et ne pouvait tirer qu'à un angle limité (appelé angle de rotation du canon). Un tel véhicule devait se mettre en embuscade pour surprendre son ennemi, tirer puis filer car son blindage léger ne pouvait pas le protéger.

Il y avait évidemment des exceptions à cela. Les chasseurs de chars américains, comme le M36, étaient équipés d'une tourelle et, jusqu'à un point, se comportaient comme des tanks. Ils étaient souvent plus rapides mais moins protégés, avec une tourelle sans toit. Un cas extrême serait le M18 Hellcat, l'un des véhicules à chenilles les plus rapides de la Seconde Guerre mondiale. Sa vitesse extrême, cependant, ne lui était d'aucun secours car il était souvent ralenti par le terrain ou par les véhicules qu'il devait escorter.

Les Allemands, de leur côté, ont construit plusieurs chasseurs de chars superlourds, comme l'Elefent ou le redouté Jagdtiger. C'était des monstres puissamment blindés mais lents, dont la réputation au combat était largement embellie par la propagande et les histoires des soldats qui les combattaient (et qui les battaient, bien sûr - certains comptes-rendus écrits par des partisans mentionnent plus de destructions d'Elefent qu'il n'a été construit de véhicules. Ces véhicules étaient également extrêmement coûteux et relativement fragiles. Bien que leurs canons étaient mortels, le manque d'expérience des équipages et des problèmes logistiques ne rendaient pas viable le coût (cette sous-classe disparut avec la fin de la guerre) D'un autre côté, les séries soviétiques SU-152 et ISU-152 rencontrèrent le succès grâce à leur capacité à pouvoir tenir un rôle d'artillerie. Ces véhicules restèrent en service pour un tel rôle pendant très longtemps (certains d'entre eux, par exemple, étaient encore utilisés par les Irakiens pendant la guerre du Golfe).

Après la guerre, la classe des chasseurs de chars est rapidement remplacée par un véhicule de combat universel - le char de combat principal. Peu de projets de Chasseurs de chars d'après-guerre atteignirent une quelconque importance : le plus célèbre d'entre serait le Kanonenjagdpanzer, conçu pour utiliser les canons 90 mm obsolètes que les Allemands avaient laissés derrière eux après que les antiques Patton aient été remisés. Depuis, la plupart des projets de véhicules (par exemple, construire un tel véhicule avec châssis de Leopard 1 ou 2) restèrent au stade expérimental et le prototype Taifun II est plus ou moins le dernier baroud d'honneur de cette classe. Côté russe, peut-être que le véhicule le plus puissant cette catégorie (et l'un de ses derniers représentants) était le protoype SU-152 Taran de 1965.

Le besoin de détruire des tanks ennemis, cependant, n'avait pas disparu.

scr2

Dans les années 60, les chasseurs de chars classiques à canon disparurent, mais de nombreux projets tentèrent de les remplacer. On pouvait les répartir en trois catégories :

  • Chasseur de chars à ATGM
  • Véhicule d'appui feu
  • Chasseurs de chars improvisés ou bricolés

La première catégorie inclut des véhicules spéciaux armés de missiles guidés antichars, avec parfois des mitrailleuses supplémentaires. Ils chevauchent souvent la catégorie des véhicules de combat blindés qui utilisent le même châssis. Des exemples typiques seraient le Raketenjagdpanzer allemand, le FV438 Swingfire britannique ou le lanceur de missiles Kornet sur un châssis de Tigr-M soviétique. Le principal inconvénient de ces véhicules est que, bien qu'ils soient excellents pour détruire les tanks, ils sont inefficaces pour le reste, car cela serait du gaspillage que de détruire une muraille avec de très coûteux missiles guidés. Par conséquent, leur rôle reste limité sur le champ de bataille.

La seconde catégorie contient des véhicules comme le M1128 Stryker, capables de détruire les tanks ennemis (spécialement les anciens modèles) avec leurs canons de classe CCP. Ils sont cependant principalement conçus pour fournir un appui feu à l'infanterie et aux véhicules à blindage plus léger. Ce sont des véhicules très polyvalents mais en général faiblement blindés, et ils ne peuvent pas affronter en tête-à-tête les CCP adverses. Les véhicules russes, comme le Sprut-SD, entrent également dans cette catégorie à l'exception du Zhalo-S. Il a été conçu pour être un chasseur de chars, mais son canon s'avérant trop peu puissant pour cette utilisation, ce projet fut archivé.

La troisième catégorie inclut divers véhicules développés dans des pays ne pouvant pas se permettre d'acheter une flotte de chars de combat modernes, ou sujets à un embargo. Cette catégorie est assez rare et quasiment jamais exportée - ces véhicules ne sont pas construits par envie, mais par nécessité, remplacésrapidement dès qu'une opportunité se présente. Dans les exemples, on peut citer les chasseurs de chars chinois des années 80, ou divers véhicules cubains ou nord-coréens ayant une valeur au combat assez limitée.

Il est intéressant de remarquer que même les chasseurs de chars modernes mentionnés ci-dessus ne sont jamais appelés ainsi, et le nom de cette famille commence à basculer dans l'oubli. Ces dernières années, nous avons cependant assisté à l'émergence d'une classe de véhicules hybrides, capable d'apporter un soutien à l'infanterie tout en détruisant des tanks. Il s'agit des véhicules russes de la famille BMPT : bien que les Russes ne sont pas les premiers à tenter de développer un tel véhicule, les engins de la série Terminator sont de loin les plus connus.

Classification

Dans Armored Warfare, la classe Chasseur de chars couvre la plupart des véhicules mentionnés ci-dessus, bien que dans certains cas elle se superpose fortement avec la classe Tank léger ou la classe Véhicule de combat blindé. La classification la plus simple consiste à partager en :

  • Chasseurs de chars à missiles
  • Chasseurs de chars à canon

Les chasseurs de chars à missiles sont, comme leur nom l'indique, armés de missiles guidés. Exemples :

  • Wiesel TOW
  • Wiesel HOT
  • Swingfire
  • M1134
  • Série des Terminator
  • T-15 HIFV

Les chasseurs de chars à missiles se répartissent en deux groupes - Léger et Lourd. Les véhicules légers sont aussi bien à chenilles (Wiesel, Swingfire) qu'à roues (M1134). Ils sont généralement très rapides (mais pas aussi rapides et agiles que des véhicules de combat blindés) et furtifs, mais ils ont un blindage très léger et, surtout, aucune arme à canon. Cela signifie qu'ils doivent rester aussi loin que possible de l'ennemi, le plus longtemps possible. Ils sont sans défense à courte portée et sont la proie des classes VCB et TL. Le gameplay à peu près identique à celui des VCB légers - ils doivent rester cachés. Et à la différence des VCB qui repèrent les ennemis, les chasseurs de chars sont censés les détruire. Ils doivent rester statiques pendant que le missile vole, car ils sont quasiment impossibles à contrôler en mouvement. Si vous aimez le style de jeu basé sur la patience et l'économie de mouvements d'un véritable sniper, combiné à des tirs difficiles mais gratifiants, ces véhicules sont faits pour vous.

scr3

Les chasseurs de chars lourds à missiles sont une tout autre catégorie. Ils incluent les véhicules de la série Terminator et le T-15 HIFV. Auparavant, ces véhicules étaient classés dans la catégorie VCB mais ont été déplacés dans la classe Chasseur de chars pour mieux refléter leur rôle. Ces véhicules sont basés sur des châssis de type CCP avec des tourelles légèrement blindées sans opérateur, ou à profil réduit. Ils peuvent tirer plusieurs missiles d'affilée (la plupart du temps quatre), peuvent causer d'énormes dégâts en quelques secondes et ils sont équipés de canons mitrailleurs en armement secondaire. Par contre, ils sont imposants et très visibles, avec de faibles valeurs de facteur de camouflage. Alors que leur châssis peut encaisser d'importants dégâts, les tourelles sont généralement faiblement blindées et il est facile de le toucher en raison de leur taille. Enfin, ils sont aussi mobiles que des chars de combat principaux, ce qui réduit fortement leurs chances d'évasion. Ces véhicules peuvent être joués comme soutien appui feu à moyenne portée, se plaçant derrière la ligne d'attaque des CCP et tirant sur les ennemis avec leurs missiles guidés, avant de battre en retraite pour recharger. Mais si un VCB arrive à franchir les lignes et vous attaque par surprise, vous ne vivrez pas très longtemps face à ses canons mitrailleurs. Si vous aimez la classe Chasseur de chars mais que vous souhaitez plus d'options, les véhicules suivants vous plairont, mais ils sont de rang élevé (8 ou plus).

Les Chasseurs de chars à canon sont armés d'un... canon. Exemples :

  • LAV-300 et LAV-600
  • ERC-90 F4
  • Famille Centauro, dont le B1 DRACO
  • M1128 Stryker
  • Wilk XC8
  • Zhalo-S
  • Taifun II

Les chasseurs de chars à canon sont principalement des véhicules à roues, à l'exception du Taifun II. Le Taifun II est un véhicule remarquable sur plusieurs points : c'est actuellement le seul chasseur de chars à affût en casemate du jeu (la tourelle ne tourne pas), ce qui rend son gameplay difficile mais gratifiant.

scr4

Pour généraliser, si les chasseurs de chars à missiles sont des snipers statiques, les chasseurs de chars à roues sont des snipers mobiles. Ils sont tous rapides et maniables (mais pas autant que les VCB et TL), ce qui leur permet de se déplacer d'une couverture à une autre et de tirer sur l'ennemi de loin grâce à leur exceptionnelle puissance de feu statique, puis disparaître. Si vous aimez ce style de gameplay de sniper mobile, cette classe vous plaira, mais attention : leur furtivité et précision sont contrebalancées par une certaine fragilité qui s'accentue dans les rangs élevés, en faisant des véhicules plutôt adaptés à des joueurs expérimentés. Ils ne sont également pas vraiment précis en déplacement et ne peuvent pas agir comme des Tanks légers. Si vous essayez, vous souffrirez (mais pas longtemps).

Rôle des chasseurs de chars sur le champ de bataille

Comme nous l'avons souligné plus tôt, à quelques exceptions près, le rôle de ces véhicules est de tirer à longue distance sur leurs ennemis. La précision statique de cette classe est sans égal, mais elle diminue lorsque le véhicule se déplace et les chasseurs de chars ne peuvent pas être utilisés efficacement pour tirer en déplacement – pas aussi bien que les autres classes.

Il est important de rester caché, derrière quelques buissons, pour augmenter votre facteur de camouflage. Certains des véhicules les plus légers peuvent rester cachés même après avoir tiré avec leur canon ou missiles, d'autres doivent immédiatement battre en retraite ou chercher un abri différent (spécialement dans les rangs élevés, lorsque des modules anti furtivité, comme des optiques thermiques, sont disponibles).

Se placer en embuscade sur les routes potentielles des ennemis est une bonne idée, et toutes les cartes disposent d'emplacements pour cela. Dans un monde idéal, un bon joueur de chasseur de chars ne cherche pas uniquement une bonne position pour tirer, mais planifie également sa retraite et le trajet vers ses prochaines positions de tir. À l'instar des véhicules de combat blindé, les chasseurs de chars demandent une bonne connaissance de chaque carte pour obtenir un gameplay de qualité, car un pilote qui ne sait pas où sont les bons coins n'a que peu de solutions devant lui. De toutes les classes d'Armored Warfare, la classe Chasseur de chars est celle qui demande le plus de patience et de planification.

Vers le haut

Rejoignez l'action