f
s

Actualités

En développement : M48 GAU-8

Commandants !

La Mise à jour 0.30 contient une importante mise à jour des véhicules d'Oscar Faraday, contenant plusieurs projets de véhicules expérimentaux américains. Vous en connaissez déjà certains – le Tank léger Griffin, un Abrams expérimental ou le M113 Hellfire. Mais, pour reprendre les paroles immortelles du groupe canadien Bachman Turner Overdrive, “you ain’t seen nothing yet” – vous n'avez encore rien vu. Aujourd'hui, nous allons vous présenter l'un des joyaux de la couronne de cette branche : la proposition de General Electric au projet DIVAD, qui est un tank M48 armé d'un canon GAU-8 Avenger.

scr1

Vous avez bien lu : un tank équipé d'un canon rotatif géant de 30 mm, crachant des balles d'uranium appauvri à une cadence de 4 000 tirs par minute. Ce n'est pas de la fiction, mais la réalité : c'est vraiment le véhicule qu'a proposé General Electric pour le programme DIVAD, conçu pour suivre les formations de blindés et pour descendre tout ce qui vole. La majeure partie de son histoire a été déjà abordée dans l'article sur le projet DIVAD précédent, et ce projet n'a jamais dépassé le stade de la proposition. Mais examinons de plus près le canon Avenger et laissez-nous vous expliquer comment il va fonctionner dans Armored Warfare.

Avec ses 7 canons de 30 mm et ses 300 kilos de pure destruction à grande échelle, le canon GAU-8 Avenger de General Electric est l'une des armes les plus célèbres du monde. Développé dans les années 1970, il s'est rapidement fait connaître comme étant “le canon pour lequel on a construit un avion” – nous parlons bien sûr du A-10 Thunderbolt II, un autre engin militaire américain légendaire. Comme mentionné précédemment, outre ses obus HEI de 30 mm, ce canon peut tirer des obus PGU-14B AP-I d'une vitesse à la bouche d'environ 1000 m/s. Cela signifie qu'ils atteignent leur portée maximum efficace en une seconde environ.

Contrairement à la croyance populaire, et en dépit de leur ogive ultra-dure, ces obus n'ont pas une valeur de pénétration extrême. Ce sont “seulement” des obus 30 mm, nous parlons donc d'environ 60 à 80 mm de pénétration nominale. Cependant, cela est compensé par la cadence de tir extrême de l'Avenger, typique des canons employés dans les avions de chasse en raison de la très brève fenêtre de tir disponible lors des combats aériens. L'Avenger peut tirer 60 de ces obus en moins d'une seconde, produisant un grondement caractéristique lors du tir. Ce volume de tir peut littéralement déchiqueter un char – et c'est ce qui s'est passé pendant Operation Desert Storm, pendant laquelle les Thunderbolt gagnèrent leur effrayante réputation.

scr2

Vous devez maintenant vous demander – comment cela va-t-il fonctionner dans Armored Warfare ? Nous n'allons pas donner à un véhicule jouable une cadence de tir cinq fois supérieure à celle des véhicules de la série Terminator ?

Mais bien sûr que nous allons le faire : ce véhicule va avoir une cadence de tir de quatre mille tirs à la minute. Bien sûr, il y aura des conditions, mais commençons nos explications.

Dans Armored Warfare, le M48 GAU-8 sera un chasseur de chars de rang 10. Comme il est composé d'un châssis et d'une tourelle de M48, son blindage et sa mobilité ne seront pas extraordinaires – le blindage frontal ne le protège que contre les canons mitrailleurs et le véhicule sera assez pataud, bien en dessous des performances des CCP de rangs élevés.

Mais ce n'est pas cela qui vous intéresse, n'est-ce pas ? Vous voulez en savoir plus sur le canon ? Alors, parlons du canon.

Dans la Mise à jour 0.30, nous allons introduire une nouvelle classe de canons avec des mécaniques de jeu différentes – les canons rotatifs. Comme leur nom l'indique, ces armes sont à canons multiples rotatifs, ce qui leur permet d'atteindre les cadences de tir les plus élevées du jeu. Pour contrebalancer cette puissance, ces canons utiliseront un nouveau mécanisme, appelé Surchauffe.

scr3

Ce mécanisme de surchauffe fonctionne de façon très simple. Plus le canon tire longtemps, plus il chauffe – jusqu'à atteindre le point de surchauffe. Dans le jeu, une barre de progression vous indiquera le niveau de chaleur du canon rotatif – plus vous tirez, plus la barre se remplit. Quand elle est pleine, le canon surchauffera et vous devrez attendre un certain temps pour qu'il refroidisse. Le canon se refroidira tout seul quand on arrête de tirer, et il faudra donc faire des pauses lors des tirs soutenus.

L'autre mécanisme concernera la rotation du canon : il lui faudra tourner pendant une seconde avant qu'il commence à tirer (le temps de mise en charge, ou spool time) Il est intéressant de remarquer que le canon ne pourra pas tirer au coup par coup – il devra tirer au moins une rafale.

La dernière différence, par rapport aux canons mitrailleurs normaux, sera la façon de traiter la pénétration et les dégâts. Peu de surfaces peuvent encaisser un tel déluge de balles, et même les blindages les plus épais perdent leur intégrité lors d'un tel traitement. Les obus HP du canon rotatif causeront donc des dégâts, même si les tirs ne causent pas de pénétration. Les dégâts seront bien sûr considérablement réduits – plus le blindage sera épais (plus grande est la différence entre la pénétration du canon et l'épaisseur du blindage de la cible), moins il subira de dégâts. À partir un certain seuil, la cible ne recevra plus de dégâts. Il ne sera donc pas possible de faire fondre des Challenger et des Armata ennemis en tirant sur leur tourelle.

scr4

Regardons maintenant les spécificités du canon GAU-8 Avenger sur ce véhicule.

Cependant, avant de faire cela, gardez à l'esprit qu'il s'agit d'une ébauche sur la façon dont nous souhaitons que le véhicule se comporte en jeu. Ainsi, il est certain que ces valeurs changeront après des phases de test.

Ceci dit :

L'Avenger va avoir deux modes de tir – RPM élevé et RPM bas Les deux modes tireront un type d'obus – les obus antiblindage PGU-14/B à l'uranium appauvri :

  • Dégâts : 25 par coup
  • Pénétration : 170 mm

Capacités spéciales :

  • Uranium appauvri – chances d'incendier la cible
  • Canon rotatif – les obus causent des dégâts, même sans pénétration

Dans les deux modes, il faudra environ une demi-seconde pour que le canon commence à tirer, le temps de démarrer sa rotation.

Le mode RPM élevé fonctionnera à 4 200 coups par minute, mais ne pourra produire qu'une courte rafale d'environ 130 balles avant que le canon ne surchauffe. Si cela arrive, il faudra attendre un peu pour que le canon refroidisse et soit de nouveau opérationnel. Ce mode est conçu pour tirer parti de courtes fenêtres de tir, lors desquelles il est vital de causer le plus de dégâts le plus vite possible.

Le mode RPM bas fonctionnera à 2 100 coups par minute et permettra de tirer des rafales plus longues (jusqu'à 8 secondes). Pendant ce cycle, vous pourrez causer environ 7 000 points de dégâts, ce qui vous donne une incroyable moyenne de dégâts par minute de 52 000. Ce chiffre est bien sûr théorique – le canon surchauffera, ce qui amène la moyenne de dégâts par minute à environ 20 000, ce qui est toujours loin d'être négligeable.

scr5

Comme on peut s'y attendre avec un tel système, il ne sera pas très précis en mouvement, bien que sa précision statique sera assez correcte. Bien évidemment, plus vous maintenez appuyé le bouton de tir, plus votre précision diminue. D'un autre côté, comme c'est un système antiaérien, le M48 GAU-8 aura une rotation de tourelle très rapide, vous permettant d'engager rapidement plusieurs cibles sans perdre de précision en tournant la tourelle.

En résumé, il s'agit d'un véhicule assez fragile avec aucune protection contre les ATGM et les canons, mais capable de causer une quantité de dégâts invraisemblable sur de courtes périodes. Comme les autres véhicules d'Oscar Faraday, il demandera de faire preuve de stratégie et de sens tactique pour être efficace – ses obus ont une pénétration relativement basse, ce qui les rend dangereux seulement quand ils ciblent les véhicules légers ou l'arrière des CCP ennemis. Cependant, face au blindage frontal d'un CCP, ils perdent assez vite leur puissance.

En d'autres termes, passer derrière sa cible équivaut à un kill presque asssuré, mais il faudra planifier soigneusement les étapes d'attaque face à un CCP. Les manœuvres de contournement ne seront pas faciles, car le véhicule est assez visible et lent mais, si vous y arrivez, vous pourrez démolir plusieurs ennemis d'affilée avec des rafales, sans risque de surchauffe.

Nous espérons que vous apprécierez ce véhicule, et à bientôt sur le champ de bataille !

Vers le haut

Rejoignez l'action