f
s

Actualités

En développement : M60A1

Le M60 était un tank temporaire qui avait été conçu comme une amélioration de la série des M48, en améliorant sa puissance de feu et sa portée opérationnelle. Le projet rencontra un certain succès et la combinaison du canon de 105 mm avec un moteur diesel s'avèra excellente, mais il y avait toujours de la marge d'amélioration, spécialement avec la tourelle.

scr1

USMC M60A1 durant l'opération Desert Storm

version T95E7, qui avait été conçue pour le canon 105 mm). La tourelle T95 avait des lignes fluides et basses, et elle était surtout mieux protégée que la tourelle d'origine du M48. Elle est également plus longue, permettant au canon d'être placé plus en avant, ce qui augmentait l'espace intérieur pour l'équipage. Cependant, le temps que le M60 arrive en production, la tourelle n'était pas encore prête et le M60 d'origine fut donc équipé d'une tourelle M48 modifiée. Cela n'interrompit pas le développement en cours.

Les tentatives de coupler un châssis M60 modifié avec une tourelle T95E7 débutèrent en mars 1960, avec 2 premiers prototypes - appelés Pilot 1 et 2- qui furent prêts en mai 1961, et un 3e en juin (Pilot 3). Le char reçut également sa désignation officielle : 105mm Gun Tank M60E1.

Les véhicules furent construits par Chrysler. Le premier prototype fut envoyé à Aberdeen pour des tests, le second à l'arsenal de Détroit pour des tests de maintenance et le 3e fut affecté à Fort Knox.

scr2

M60A1

Le véhicule montra beaucoup de potentiel. La suspension fut encore améliorée, comparée au vieux modèle M60. La nouvelle tourelle, tout en acier, était bien protégée : 

  • Masque de tourelle :  127 mm à 60° - le blindage du masque de la ligne de vue changea, passant de 130 à 254 mm.
  • Avant de la tourelle : équivalent à 254 mm
  • Flancs de la tourelle : équivalent à 140 mm
  • Arrière de la tourelle : équivalent à 57 mm
  • Sommet de la tourelle : 25 mm

Comme vous pouvez le constater, l'épaisseur de blindage de la ligne de vue fut presque doublée. Étant donné que la majorité des tirs devait toucher la tourelle plutôt que le châssis, le niveau de protection de la nouvelle tourelle représentait une importante amélioration de la protection par rapport au M60.

Le M60E1 était également équipé de nombreux appareils électroniques modernes : 

  • Ordinateur balistique XM16C
  • Viseur de tireur XM35 à capacité infrarouge
  • Télémètre M17C à coïncidence
  • Périscope du commandant XM34 ou XM36 à capacité infrarouge

La tourelle était recouverte de la coupole M19, du M60 original. Le véhicule réussit les tests militaires dans cette configuration, bien que quelques modifications supplémentaires furent effectuées (comme le remplacement du vieux viseur à coïncidence M17C par le nouveau modèle M17A1).

Le 22 octobre 1961, le M60E1 fut officiellement accepté en service sous la désignation 105mm Gun Tank M60A1. Cela allait prendre un an, jusqu'en octobre 1962, avant que la production ne bascule vers la version améliorée.

scr8x

M60A1

Le M60A1 avait un blindage amélioré, par rapport au M60E1. Il est resté tout en acier, sans utilisation de composites mais l'épaisseur de la plaque frontale supérieure fut augmentée :

  • Plaque frontale supérieure du châssis :  109 mm à 65° (supérieur à 93 mm)
  • Plaque frontale inférieure du châssis :  143-85 mm à 55°
  • Blindage latéral du châssis :  74-36 mm
  • Blindage arrière du châssis :  41-30 mm (la grille avait une épaisseur de 25 mm)
  • Plancher : 19-13 mm
  • Partie supérieure du châssis :  36 mm

Le moteur d'origine du M60 (AVDS-1790-2A diesel de 650 chevaux) fut remplacé par une version améliorée (AVDS-1790-2), réduisant les émissions de fumée de l'échappement et la consommation de carburant. La puissance était identique, ainsi que la vitesse maximum (48 km/h, 30 mph), même si le poids de combat avait été augmenté (comparé au M60) de 1,36 tonnes, pour atteindre 47,63 tonnes. Il fallait environ 35 secondes au véhicule pour atteindre sa vitesse maximale sur une surface dure.

scr3

M60A1 - vue coupée du chassis

Le canon était toujours le canon rayé M68 de 105 mm, mais la couronne M116 fut changée par celle du modèle M140 du M48, permettant au véhicule d'obtenir une meilleure élévation et dépression du canon (passant de -9/+19 à -10/+20). La quantité de munitions fut augmentée, de 57 à 63 obus.

Dans cette configuration, le M60A1 resta (avec quelques améliorations, dont le M60A3) au service de l'armée américaine pendant 4 décennies, ce qui en fait une machine exceptionnelle alors qu'elle avait été conçue comme une solution temporaire de remplacement. L'échec du programme T95 et du MBT-70, ainsi que le développement interminable du Abrams, retardèrent la mise à la retraite de la série M60, et le remplacement final des dernières unités M60A3 en service actif par l'Abrams ne survint qu'en 2005. Un grand nombre de chars M60 sont cependant conservés en réserve.

Pendant son service dans l'armée américaine, le M60A1 a notamment participé à l'opération Desert Storm - le modèle M60A1 était alors utilisé par le corps des Marines à cette époque, apparemment parce que l'USMC avait décidé d'attendre une version améliorée du Abrams avant de remplacer ses vieux Patton, plutôt que d'utiliser une version précoce du Abrams puis devoir la remplacer quelques années plus tard.

scr4

M60A1 égyptien

Les équipages des Marines du M60A1 étaient également formés sur ces véhicules, et les M60A1 equipés d'un kit ERA étaient mieux protégés que les M60A3TTS. Certains des M60A1 étaient équipés de lames de bulldozer : ces engins étaient utilisés par les équipes d'insertion et dégageaient la voie pour les autres chars des Marines.

Pendant les opérations, les obus américains modernes APFSDS de 105 mm pénétraient facilement l'assortiment hétéroclite de chars chinois et soviétiques obsolètes et les M60, dans l'ensemble (pour les capacités de destruction) étaient à peu près au même niveau que les Abrams. Mais cela peut s'expliquer par la formation irakienne extrêmement médiocre, plutôt que par les qualités du véhicule en lui-même.

Le M60A1 fut exporté en grand nombre dans les pays de l'OTAN et vers les alliés des États-Unis. Les plus importants utilisateurs du M60 étaient Israël, avec 150 M60A1 achetés en 1971, deux ans avant la guerre du Kippour, pendant laquelle beaucoup d'entre eux furent détruits. Tout particulièrement sur le front Ouest contre l'Égypte, où les équipes de Malyutka et de BMP-1 démolirent les blindés israéliens avec leurs tirs précis. De telles pertes étaient difficiles à remplacer, surtout pour un pays aussi petit.

scr5

U.S. M60A1 en Allemagne, 1982

Entre 1980 et 1985, Israël acheta d'autres chars des séries M60 (c'était alors le modèle M60A3). Les M60, sous la désignation Magach, furent modernisés et ne furent retirés qu'en 2014.

Les autres utilisateurs du M60 étaient, ou sont : 

  • Italie (300 véhicules en service actif jusqu'en 1994)
  • Égypte
  • Grèce
  • Jordanie
  • Oman
  • Arabie Saoudite (certains M60 saoudiens ont participé à Desert Storm, mais étaient de faible valeur en raison d'une faible formation de l'équipage et d'une faible maintenance).
  • Thaïlande
  • Turquie
  • Yémen

Le chiffre exact des véhicules d'exportation et des variantes est difficile à établir, les diverses sources citant des chiffres et des nombres différents. La majorité des M60 d'exportation semble être de la version M60A3, mais c'est une autre histoire.

Le M60A1 poursuit la tradition M60, en étant un CCP américain suffisamment mobile et blindé, avec une bonne puissance de feu pour son rang. Il est en plus confortable à jouer, grâce à sa bonne élévation du canon.

Restez à l'écoute, et à bientôt sur le champ de bataille !

Vers le haut

Rejoignez l'action