f
s

Actualités

En développement : Object 640 “Black Eagle”

L'une des principales motivations du développement des chars occidentaux à la fin des années 80 et au début des années 1990 était la crainte des chars soviétiques (et plus tard russes) de nouvelle génération, qui allaient entrer en service de l'Armée Rouge. On pensait que ces monstres risquaient d'être supérieurs aux plus modernes des CCP du bloc Ouest et beaucoup d'énergie fut investie pour développer de quoi les contrer. Au final, ces craintes ne se matérialisèrent jamais, et les Russes continuèrent d'améliorer leurs fidèles, mais loin d'être révolutionnaires, T-72 et T-90.

Cependant, les monstres peuvent parfois exister.

scr1

Au début des années 90, les Russes ont testé quelques prototypes très modernes de chars de combat principaux, parfois à des fins de démonstration comme le fut Object 640, également connu sous son appellation commerciale Black Eagle (qui est parfois utilisée incorrectement pour désigner Object 195).

Object 640 a été développé en tant que prototype de tank de 4e génération à Omsk, par le fabricant du char de combat principal T-80U. Il disposait d'un grand nombre de fonctionnalités véritablement modernes que l'on ne verrait plus jusqu'à l'arrivée du Armata (en fait, quelques-unes des solutions utilisées sur l'Armata ont été développées pour le Black Eagle).

Tout d'abord, il y a la disposition interne des compartiments. Pour mieux protéger l'équipage, 2 des 3 opérateurs du tank - le tireur et le commandant - sont placés beaucoup plus bas qu'à l'accoutumée. Ils sont toujours assis dans la tourelle, mais ils sont quasiment placés sur le plancher du véhicule, leur tête étant à peu près au niveau de la couronne de la tourelle. L'équipage est protégé par une capsule blindée, complètement isolée du casier à munitions et des réservoirs de carburant, ce qui signifie une augmentation importante du niveau de protection.

Mais cette nouvelle disposition n'est pas la seule chose qui protège l'équipage du danger. Object 640 disposait de plusieurs niveaux de protection. Cependant, la protection équivaut à un gain de poids. Des augmentations significatives des niveaux de protection dans la disposition intérieure des tanks conventionnels conduisirent (parfois à des paliers extrêmes) à des augmentations de poids, certains des chars occidentaux les plus lourds atteignant même, voire dépassant, 70 tonnes en raison d'améliorations apportées au blindage. Les Russes, de leur côté, avaient pour l'occasion le luxe de pouvoir développer un véhicule entièrement neuf. Ils introduisirent un certain nombre de changements qui permirent aux concepteurs d'accroître la protection sans augmenter le poids de manière trop significative.

En raison de la disposition des postes d'équipage et de la taille réduite de la tourelle, la silhouette d'Object 640 était basse et le véhicule était donc plus difficile à toucher. Le véhicule avait également évolué des protections classiques à base de blindage pur, pour s'orienter vers des solutions plus modernes comme un système de protection active, même si le blindage était toujours l'élément le plus important. L'épaisseur du blindage variait significativement d'une partie à l'autre : la partie frontale, les réservoirs de carburant et le compartiment de l'équipage étaient les plus épais, tandis que les flancs et l'arrière étaient significativement plus fins.

scr2

Le blindage avant du châssis était constitué d'une combinaison de couches espacées entre elles, tandis que les flancs étaient en acier mais avec un revêtement et une protection antiradiation. Le blindage de la tourelle était également feuilleté, ce qui lui donnait une apparence caractéristique semi-circulaire.

La protection contre les obus HEAT et les missiles (spécialement ceux utilisés par l'infanterie, comme le système d'armement américain Javelin) a bénéficié d'une attention particulière, avec l'emploi d'un kit ERA à l'avant et sur les flancs du véhicule. Par rapport aux autres modèles contemporains, la tourelle était bien plus protégée des dangers venant du dessus, comme les munitions d'artillerie guidées et les attaques de missiles venant d'en haut. Selon les sources russes, la combinaison de blindage composite et du kit ERA donnait au tank un niveau de protection plus élevé que celui rencontré sur tous les autres chars de cette époque, y compris ceux pesant 60 tonnes ou plus.

La protection des flancs était améliorée avec l'utilisation d'un système de protection active hard-kill Drozd-2 (Arena), ainsi que d'un système soft-kill Shtora. Le concept était que les missiles pouvaient être neutralisés à des distances plus élevées par le système Shtora, tandis que les obus HEAT et HE pouvaient être éliminés par l'APS hard-kill.

Si le pire survenait et que l'obus passait outre les protections, le blindage frontal très épais protégerait l'équipage, qui bénéficierait de chances de survie augmentées même si l'obus pénétrait dans le châssis, car aucune munition ne s'y trouve et aussi grâce à la capsule blindée. Quant à la tourelle, le carrousel était équipé de panneaux anti explosion. En cas d'explosion ou d'incendie des munitions, l'énergie se dissiperait vers le haut et sur les flancs, et non dans le compartiment de l'équipage.

scr3

Le tank devait être équipé d'un canon 125 mm (vraisemblablement une version modernisée du 2A46) à chargement automatique, et d'un moteur à turbine à gaz de 1500 chevaux – ce qui est plus que suffisant, vu son poids d'environ 50 tonnes. La suspension était basée sur celle du T-80 et la vitesse maximale du véhicule était supposée être aux alentours de 80 km/h, mais peu d'autres choses sont connues sur les performances du véhicule.

Object 640 en lui-même, ainsi qu'il a été conçu à Omsk, n'a jamais été construit. Une maquette mobile a été présentée au public lors de l'exposition VTTV d'Omsk en 1997. Elle consistait en un châssis de T-80U, avec une tourelle d'Object 640. Un autre prototype, avec un châssis inachevé, a été également construit et testé, mais le contexte difficile de l'usine d'Omsk 10 au milieu des années 1990 empêcha la construction du tank comme il avait été prévu. Le ministère de la Défense russe n'était pas intéressé par un projet aussi cher et le Black Eagle fut stoppé dans son essor. Il est intéressant de noter, cependant, que tout ce travail n'a pas été en vain, car les leçons apprises furent utilisées ultérieurement pour les modernisations d'autres chars de combat principaux plus conventionnels.

Dans Armored Warfare, le Black Eagle sera un char de combat principal spécial de rang 10.

Vers le haut

Rejoignez l'action