f
s

Actualités

En développement : Scorpion 90

Aux côtés du Chieftain et du Challenger, le Scorpion est l'un des véhicules britanniques les plus emblématiques de la guerre froide. Conçu dans les années 60, il a servi dans l'armée britannique jusqu'en 1994, puis fut progressivement retiré du service. Cependant, il continue à être en service dans d'autres pays, bien que de nombreux Scorpion en activité aient été modernisés.

scr1

Scorpion 90

Le programme d'amélioration du Scorpion mis en place par Alvis commença au début des années 80. Outre celles du canon et du moteur (depuis le Jaguar d'origine), les améliorations proposées aux clients export étaient nombreuses. Elles incluaient principalement un meilleur système de contrôle de tir et un meilleur viseur (par Thales, par exemple), des suspensions modifiées améliorant la durée de vie et réduisant l'entretien, une transmission améliorée... Au final, les Scorpion d'export ont de grandes possibilités de personnalisation, et de nombreux pays utilisent des configurations différentes.

Le Scorpion 90 est l'une des versions modernisées toujours en service. Le concept de base est assez simple : le canon d'origine de 76 mm a été remplacé par un canon 90 mm Mk.3 de CMI Defence (Cockerill) dans une tourelle de Scorpion modifiée, appelée AC 90. La modification était prise en charge par Alvis avec l'export comme objectif, et le véhicule est souvent appelé Scorpion 2.

scr2

Scorpion 90

Le châssis en aluminium du véhicule est identique à celui des anciens Scorpion. La tourelle est également fabriquée en aluminium et offre le même niveau de protection que l'ancienne (l'avant est protégé contre les balles de mitrailleuses lourdes soviétiques 14.5 mm, le reste contre des projectiles AP 7,62 mm), mais la partie frontale et le masque sont différents, afin de pouvoir héberger le canon Cockerill. De plus, le véhicule dispose pour sa protection de lanceurs de grenades fumigènes 76 mm KMW allemands.

Le canon peut s'élever jusqu'à 30°, se baisser à -8° et peut tirer une grande variété d'obus, y compris des obus antiblindage et des obus hautement explosifs. Le véhicule transporte 34 obus de 90 mm, alors que les modèles précédents transportaient 40 obus de 76 mm.

La version vénézuélienne du véhicule dispose d'un système de contrôle de tir modernisé par Thales. Le viseur du tireur est entièrement stabilisé, est équipé d'un télémètre laser et dispose de capacités d'imagerie thermique.

scr3

Scorpion 90

Le véhicule est propulsé par un moteur turbocompressé Perkins T6.3544 6 cylindres diesel de 200 chevaux, couplé à une transmission TND-15D de David Brown Engineering, lui permettant d'atteindre la vitesse de 72 km/h.

L'utilisateur le plus connu du Scorpion 90 est la Malaisie, qui a commandé 26 véhicules en 1982. Ils sont toujours en service. Le Nigéria commanda 33 Scorpion 90 (équipés d'un système de contrôle de tir belge OIP-5) en 1983, mais peu de choses ont filtré sur cette vente. Le Venezuela est aussi propriétaire de Scorpion 90, qui passa commande pour améliorer environ 80 véhicules en 1988 - le contrat fut terminé en 1992. Enfin, l'Indonésie a commandé un nombre non dévoilé de Scorpion 90 en 1995. D'après certains analystes, il y en aurait une centaine d'exemplaires.

Même si l'époque du Scorpion est terminée en Europe, les améliorations d'exportation lui permettront de continuer son service dans diverses parties du monde pendant de nombreuses années à venir.

Vers le haut

Rejoignez l'action