f
s

Actualités

En développement : T-80U

Le char de combat principal T-80U est la meilleure variante du T-80 produite en série. Il remplaça la production du T-80B située à Leningrad (St Petersbourg) en décembre 1984.

scr1

T-80U

Le problème du T-80, c'est qu'il n'était qu'une tentative de réaction de l'industrie blindée soviétique pour rattraper son retard sur les évolutions occidentales. Le T-80U quant à lui, visait à restaurer l'hégémonie indiscutée de l'arme blindée soviétique sur les champs de bataille modernes.

Le U de la désignation T-80U signifie uluchenny (amélioré). Et c'est bien le mot qui convient : une version largement améliorée du T-80 produit dans l'usine Kirov de Leningrad. Si de nombreux aspects du T-80 furent optimisés, une attention toute particulière fut portée au blindage et l'on peut même avancer que c'est là la raison d'être du véhicule.

Le développement du T-80U commença au début des années 1980 sous la direction de N. Popov et le premier prototype vit le jour en 1983 sur la base d'un châssis de T-80B. Contrairement à d'autres modèles de chars plus économiques, le T-80U était comparativement un projet où tous les moyens furent mis, avec pour résultat ce qui fut sans doute le CCP le plus puissant de son époque.

scr2

T-80U

Comparée au T-80B, la protection a été sensiblement renforcée. Les tout premiers T-80U possédaient le même blindage frontal de coque que le T-80B :

  • Kit ERA
  • 50 mm d'acier
  • 35 mm de textolite
  • 50 mm d'acier
  • 35 mm de textolite
  • 50 mm d'acier

Mais cette composition fut rapidement modifiée en remplaçant la plaque d'acier intermédiaire de 50 mm par une plaque de 30 mm et un espacement de 20 mm. Le blindage frontal fut de nouveau modifié en 1989 par l'introduction de couches de céramique selon le principe suivant :

  • Kit ERA
  • 55 mm d'acier
  • 35 mm de céramique
  • 35 mm d'acier avec espacement de 5 mm
  • 35 mm de céramique
  • 50 mm d'acier

Cette composition fut conservée sur les versions ultérieures du T-80, y compris celles de Kharkov. Le blindage de la tourelle fut également amélioré par rapport à celui du T-80B, semblable à celle du T-64B, et incorporait de la céramique. Le revêtement de la tourelle du T-80U était beaucoup plus épais, constitué de deux couches de polymères de 80 mm recouvertes d'une forte épaisseur d'alliage séparée de l'acier de la tourelle par un vide de 40 mm.

Le châssis et la tourelle étaient protégés par un blindage réactif explosif avancé Kontakt-5, recouvrant plus de 50 % de la partie frontale du châssis et de la tourelle, des flancs et du toit. Ce kit ERA est utilisé depuis 1985 et perdure à ce jour, sous une forme modernisée, dans des véhicules comme le T-72B3 ou le T-90A. On le considère comme un kit ERA lourd car il ne se contente pas d'améliorer la protection contre les munitions HEAT mais également contre les obus cinétiques. Certaines sources affirment que le kit a amélioré la protection du véhicule de 80 à 100 % contre les obus HEAT et d'environ 20 % contre les obus cinétiques. Il est également très résistant. Les balles et munitions jusqu'à 30 mm, les fragments d'obus HE ou même le napalm ne provoquent pas la détonation des sections Kontakt-5.

scr3

T-80U de la 4ème brigade indépendante "Kantemirovskaya"

Selon des sources russes, toutes ces améliorations permettaient au véhicule de résister aux munitions modernes occidentales sur la partie avant, avec son blindage équivalent à 620 mm BHL contre les munitions cinétiques et 1100 mm BHL contre les HEAT en son point le plus épais. Le véhicule était également protégé par un système de lance-pots fumigènes 902B Tucha.

Cependant, ces modifications du blindage eurent un impact sur le poids du véhicule : le T-80U pesait 46 tonnes, soit 1,5 tonne de plus que son prédécesseur, le T-80BV.

Sa puissance de feu fut également améliorée. Par rapport au T-80B, le T-80U bénéficiait d'une nouvelle arme principale, le canon à âme lisse 2A46-1 de 125 mm (il est a noter que le T-80B reçu la même arme en 1982). La quantité de munitions fut augmentée de 38 à 45 obus. Le véhicule fut également équipé d'un système de missiles guidés tirés par le canon. Ses missiles 9M119 étaient en mesure de venir à bout de n'importe quel char occidental à une distance de 10 à 5000 m avec 80 % de probabilité de coup au but.

Il était également pourvu d'un système de contrôle de tir avancé 1A45 Irtysh qui comprenait :

  • Télémètre laser 1G46
  • Ordinateur balistique
  • Stabilisateur du canon 2E42
  • Viseur de jour TPN-4S
  • Viseur nocturne actif-passif Buran-PA TPN-4

Et puis il y avait son moteur. Le T-80U était propulsé par une turbine GTD-1000TF, dont la puissance d'origine de 1000 cv fut portée à 1100 cv. Ce même moteur sera installé dans les futures variantes du T-80B. C'est là que se situe le problème. S'il était puissant, ce moteur se révéla extrêmement coûteux.

Certaines sources affirment que le prix de cette turbine était dix fois supérieur à celui d'un moteur de char diesel V-46, sans compter le coût en carburant (la turbine était très gourmande) et la maintenance. La puissance a un prix, et à la fin des années 80, le prix devenait un problème de plus en plus important dans une Union Soviétique sur le déclin.

scr4

T-80U de la 4ème brigade indépendante "Kantemirovskaya"

Les 24 premiers T-80U de présérie furent construits fin 1983 avant un début de production en 1985.

Tout au long de sa production, le véhicule a souffert de son coût élevé, aussi bien dû aux technologies avancées employées qu'à sa motorisation.

On tenta plusieurs fois de résoudre le problème du coût de la turbine en la remplaçant par un moteur diesel. La tentative plus connue est sans doute la variante T-80UD de l'usine de Kharkov. Il s'agissait d'un modèle équipé d'un diesel de 1000 cv en remplacement de la turbine. Un programme similaire fut développé à Omsk, et la version ukrainienne du T-80UD connut plus de succès et fut à l'origine d'une ligne de développement complète d'une variante du T-80U. La version ukrainienne du T-80 déboucha sur le CCP BM Oplot. Quant à la version du T-80 de Kharkov, elle sort du cadre de cet article et sera traitée ultérieurement.

En service actif, le véhicule fut doté d'un nouveau moteur GTD-1250 de 1250 cv à la fin des années 80, mais c'est là que s'arrête l'aventure soviétique. Le T-80U fut produit entre décembre 1984 et 1997, et l'essentiel de la production post-soviétique fut le fait de l'Ukraine. Les meilleures estimations placent le nombre de T-80U produits autour de 3000 exemplaires, mais les sources donnent des valeurs très variables et les chiffres réels sont encore classés à ce jour.

scr5

T-80U

La Russie possède encore environ 500 T-80 en service et environ 2000 à 3000 modèles variés tenus en réserve. Le nombre de T-80U en faisant partie est inconnu. Le T-80 devait quitter le service actif en 2015, mais les coupures budgétaires et le temps de développement du CCP de prochaine génération vont certainement le maintenir en service quelque temps.

L'Ukraine, l'autre pays producteur de T-80U, a conservé un certain nombre de T-80, mais leur nombre et leur état sont inconnus. Il est peu probable qu'un grand nombre des T-80U restés en Ukraine soient opérationnels, même si certains sont gardés en réserve. D'autres pays nés de la fin de l'Union Soviétique, comme l'Ouzbékistan, le Belarus et l'Arménie héritèrent chacun d'un petit nombre de ces véhicules.

Les exportations connurent un peu plus de succès. Contrairement au T-80 et au T-80B, le T-80U était proposé à l'exportation. Chypre en acheta quelques-uns et environ une trentaine furent donnés à la République de Corée en remboursement d'une dette. En dehors de cela, l'historique des exportations est assez flou. On mentionne des ventes de T-80 à l'Angola, au Yémen et à l'Égypte dans les années 90 et au début des années 2000, mais sans confirmations fermement établies. Le plus gros contrat d'exportation concerne la version diesel T-80UD ukrainienne, dont plus de 300 exemplaires furent vendus au Pakistan entre 1997 et 2002.

scr6

T-80U

Bien qu'il ait été vendu dans le monde, le T-80U n'a jamais connu le combat.

Dans Armored Warfare, le T-80U sera un char de combat principal de rang 7 avec Balance 2.0, dans la continuité de la ligne T-80. Ce sera le T-80 le plus avancé du jeu avec son kit ERA puissant et ses autres avancées technologiques. Pour plus de détails, reportez-vous à l'article Balance 2.0 consacré aux modifications de progression.

Vers le haut

Rejoignez l'action