f
s

Actualités

En développement : TTB

Commandants !

Il ne fait aucun doute que le tank Abrams est l'un des chars les plus emblématiques du monde à l'heure actuelle, et nous sommes aujourd'hui ravis de vous informer de l'arrivée prochaine dans Armored Warfare d'une autre version de ce véhicule ! Ce n'est pas vraiment un Abrams stricto sensu, mais plutôt une projection de ce que l'Abrams aurait pu devenir si l'Union Soviétique ne s'était pas effondrée. Il s'agit d'un véhicule de démonstration basé sur le châssis d'un Abrams appelé Tank Test Bed ou TTB.

scr1

Nous avons déjà abordé l'histoire de l'Abrams dans deux articles :

Abordons maintenant l'histoire de ce véhicule en particulier.

Alors que la production d'Abrams commençait à prendre son essor dans les années 80, les Américains recherchaient de nouvelles solutions pour rendre ce tank plus puissant, afin qu'il puisse faire face à la nouvelle génération de superchars soviétiques.

Hormis l'amélioration du véhicule de base au standard M1A1 (qui était appelé Block II), l'idée était d'introduire une nouvelle génération d'Abrams radicalement différente, appelée Block III (ou parfois M1A3).

Ajouter du blindage à l'Abrams standard ne suffisait pas pour augmenter son niveau de protection, car de tels ajouts augmentaient son poids. Dans les années 80, de nombreux tanks avaient déjà atteint la limite de poids considérée comme pratique sur le plan logistique, et il était évident qu'améliorer significativement le niveau de protection du char allait requérir une refonte radicale du design. Après tout, les Soviétiques partageaient la même opinion et la poussaient parfois jusqu'aux extrêmes.

L'une de ces approches radicales consistait à remplacer la tourelle conventionnelle par une tourelle sans équipage, et à placer l’équipage à l’avant du véhicule. Ce concept a été défriché dans une série de propositions sur papier et de démonstrateurs technologiques, le Tank Test Bed de 1980 étant l’un des plus connus.

Dans ce châssis modifié, l’équipage total de trois hommes était placé à l’avant (où habituellement seul le conducteur se trouvait), dissimulé en toute sécurité derrière la plus épaisse couche de blindage. Les réservoirs de carburant ont été retirés pour laisser place à un compartiment agrandi pour l’équipage. L’équipage utilisait des caméras haute technologie pour viser avec les systèmes d’armements du char, installés dans une tourelle sans opérateur située à l’endroit où se trouverait normalement la tourelle.

scr2

Cette tourelle sans opérateur serait armée du canon standard de l'Abrams (assez moderne pour son époque) : le canon à âme lisse M256 L/44. Le canon serait alimenté automatiquement à partir d'un chargeur à carrousel de 44 obus, situé en dessous. Il faut noter que, contrairement au design soviétique de cette époque, les obus de 120 mm étaient en une seule pièce, ce qui signifiait qu’un espace considérable devait être réservé au chargeur automatique. Les obus étaient stockés à la verticale, pointe vers le bas, et étaient chargés dans la culasse par un bras de chargement.

Le moteur – le même moteur à turbine AGT-1500 d'Avco Lycoming de 1500 ch que celui du M1 Abrams standard couplé à une transmission automatique X1100-3B – propulsait le TTB en lui offrant la même mobilité qu'un M1 Abrams ordinaire, avec une vitesse maximale d'environ 70 km/h (une rumeur parle d'un Abrams sans régulateur de vitesse ayant atteint les 100 km/h).

À la différence des autres concepts d'amélioration, le TTB a été construit et testé, pièces potentielles incluses. Le chargeur automatique fut rigoureusement testé, encaissant jusqu'à 60 000 cycles avant de tomber en panne.

Mais le TTB n'était que la première des nombreuses étapes de développement qui allaient survenir pendant cette décennie. Un autre véhicule semblable, appelé SRV (Surrogate Research Vehicle) fur également construit, mais sans tourelle. Son objectif était de tester différentes configurations d'équipages, et il fut suivi par une troisième phase, baptisée ATD. Si le TTB et le SRV utilisaient le moteur et la transmission de l'Abrams standard, la phase ATD (Automotive Technology Demonstrator) allait servir à tester de nouvelles solutions de propulsion, notamment :

  • Un moteur diesel Cummins XAP-1000
  • Un nouveau moteur à turbine General Electric LV/100 AIPS

Les deux moteurs ont été construits et chacun d’eux a considérablement amélioré l’économie de consommation en carburant du tank (jusqu’à la moitié), tout en prenant beaucoup moins de place que le turbomoteur Abrams standard. Un autre composant testé fut une nouvelle suspension hydropneumatique qui prenait beaucoup moins de place à l’intérieur du tank, abaissant la silhouette mais conservant les mêmes propriétés de mobilité.

Ce projet de recherche du milieu des années 1980 se transformerait alors en un certain nombre de propositions Block III, incluant des idées radicales supplémentaires comme un canon de gros calibre ou un blindage modulaire qui offrirait 35 % de protection frontale et 48 % de protection latérale supplémentaires. D'autres prototypes à tourelles conventionnelles furent également construits, mais cela est une autre histoire.

scr3x

Dans Armored Warfare, le TTB sera un char de combat principal de rang 9 de progression, qui se débloquera depuis le M1A2 Abrams. À la différence des autres véhicules d'Oscar Faraday, ceux de la Mise à jour 0.30 de débloqueront directement depuis d'autres véhicules ou chez un revendeur différent, souvent selon leur style de jeu ou parce qu'ils ont des propriétés intéressantes.

Nous souhaitons souligner que le TTB dans Armored Warfare ne sera pas strictement réaliste – c'est plutôt notre interprétation d'un Abrams Block III s'il avait été produit dans les années 80 et mis à jour pour correspondre aux besoins des champs de bataille moderne, de la même façon que les Américains mettent à jour la gamme M1A2. Ainsi, il disposera par exemple d'un APS. Mais commençons par le commencement.

Dans la catégorie CCP, le TTB sera assez identique à l'Armata – une combinaison de bonne mobilité, avec un châssis relativement bien protégé et une tourelle sans opérateur. La tourelle sera armée d'un canon à âme lisse 120 mm amélioré à chargeur automatique – dans le jeu, cela veut dire que le tank n'aura pas de pourvoyeur mais un Casier prêt à l'emploi de 6 obus.

scr5

Le blindage sera bien sûr composite mais, à la différence du véhicule réel, il sera possible de l'améliorer fortement avec les éléments suivants :

  • Blindage réactif explosif TUSK v3
  • Grenades fumigènes améliorées
  • APS Soft-kill AN/VLQ-8A
  • APS Hard-kill Trophy (disponible en tant que véhicule de progression, pour les joueurs TTB les plus acharnés)
  • Capsule blindée pour l'équipage (diminution de 50 % des dégâts de l'équipage)

La mobilité de ce tank sera comparable à (ou sera légèrement meilleure) à celle du M1A1 Abrams, avec deux moteurs différents disponibles dès le départ :

  • Moteur diesel MTU 883 Ka-500
  • Moteur à turbine LV/100 AIPS

Les deux produiront 1500 chevaux (ce qui est pas mal pour 49 tonnes !) mais la différence réside dans leur comportement. Le moteur diesel offrira une vitesse de pointe plus élevée, avec 70 km/h, mais son accélération sera plus lente passé 32 km/h. Le moteur à turbine offrira une bonne accélération générale, au détriment de la vitesse de pointe, de 60 km/h. De plus, les joueurs les plus accros au TTB pourront déverrouiller une suspension hydraulique, qui permettra au tank de basculer vers l'avant ou l'arrière ou de passer en mode caisse basse, augmentant la furtivité au détriment de la mobilité.

Venons-en à la puissance de feu. Le canon par défaut sera le canon à âme lisse M256A2 120 mm, améliorable au XM360E1 120 mm (lisse) de dernière génération. Ce canon dispose d'obus avancés ayant plus de pénétration, ainsi que d'un chargeur automatique amélioré qui passera à 16 la quantité d'obus transportés.

scr6

Il y a deux autres choses à savoir sur ce véhicule. À l'instar du M113 Hellfire, il vous permettra de déverrouiller une nouvelle modernisation, à venir dans la mise à jour 0.30. Ensuite, le tank aura accès à la technique active Surrégime moteur, qui vous permet d'accélérer et d'avancer plus vite pendant un court instant, au détriment du camouflage.

Mais veuillez noter que, comme le M113 Hellfire :

Ces chiffres sont très indicatifs, car le véhicule n'a pas encore été testé méticuleusement. Il y aura des changements, et ils servent seulement d'indicateurs pour vous informer comment nous souhaitons que le véhicule se comporte.

Nous espérons que vous apprécierez ce tank, et à bientôt sur le champ de bataille !

Vers le haut

Rejoignez l'action