f
s

Actualités

Véhicule à la une : T-80

Nous allons examiner dans cet article le T-80, l'un des chars soviétiques les plus connus, symbolisant aussi bien la Guerre froide que la puissance industrielle de l'URSS.

Historique

À la fin des années 40, les moteurs à turbine à gaz avaient remporté une victoire décisive dans l'aviation. Ce ne fut donc pas surprenant que peu de temps plus tard, des essais furent entrepris pour les installer dans des véhicules terrestres. Le bureau d'études spécial de l'usine de Kirov, en 1948-1949, débuta un projet de tank à turbine à gaz, mais le véhicule ne respectait pas de nombreux critères du cahier des charges militaire, spécialement en ce qui concernait sa consommation d'essence et son rapport poids/puissance, et le projet s'arrêta.

scr2

Pendant les années 50, l'Union soviétique, autant que le bloc Ouest, s'intéressa beaucoup aux turbines à gaz. À cette époque, il y avait beaucoup de projets d'ingénierie civile utilisant les moteurs à turbine à gaz : locomotives, camions et même des voitures. L'industrie militaire ne prit pas de retard : en 1955, l'usine de Kirov commença à travailler sur deux chars lourds de 52-55 tonnes : Object 277 était équipé d'un moteur diesel et Object 278 d'un moteur à turbine à gaz. Cependant, le projet fut stoppé en 1960, car l'industrie soviétique recentra son intérêt sur les chars de combat principaux. De plus, les concepteurs n'étaient pas capables de résoudre les problèmes spécifiques aux turbines à gaz, notamment le mauvais rendement énergétique et les problèmes de filtrage touchant l'admission de l'air. Pour cette raison, il n'y eut pas de production en série de la version à turbine à gaz du T-64T, qui fut créée en même temps que la version diesel.

Développement du T-80

Le projet germano-américain visant à développer une nouvelle génération de chars MBT-70 débuta en 1965, et l'objectif était de surpasser ses prédécesseurs en termes de mobilité, de puissance de feu et de protection. En retour, l'URSS commença à développer en 1968 une version à turbine à gaz du T-64, avec des caractéristiques de combat améliorées.

scr3

Le premier prototype du véhicule fut terminé en 1969 : il s'agissait d'Object 219sp1, qui était un T-64 standard équipé d'un moteur D-1000T. Cependant, les tests montrèrent que l'augmentation de poids et la meilleure mobilité nécessitèrent de retravailler fortement la partie suspension, et c'est pour cela qu'apparut Object 219sp2 en 1971. Cette version améliorée reçut des amortisseurs renforcés, des barres de torsion, des chenilles améliorées, de nouveaux pignons d'entraînement pour la transmission ainsi que des rouleaux d'entraînement et de retour en caoutchouc renforcé. Des tests furent effectués pendant cinq ans, et 127 tanks furent produits pendant cette période. La production de masse commença en 1976.

Caractéristiques et développement ultérieur

Le T-80, premier char de combat principal à moteur à turbine à gaz produit en série au monde, a été conçu pour pénétrer les défenses ennemies et pour frapper les zones les mieux protégées, grâce à son excellente mobilité et sa puissance de feu dévastatrice. De plus, il avait l'avantage de bénéficier d'une faible signature visuelle car il était assez bas, ce qui le rendait difficile à repérer, et le bruit du moteur à turbine à gaz ne pouvait être perçu qu'à l'arrière du char : il pouvait donc être utilisé pour des missions de reconnaissance.

scr4

Le T-80 original était propulsé par un moteur D-1000T développant une puissance de 1000 chevaux. Son blindage était identique à celui du T-64A, avec un châssis soudé et une tourelle moulée. Un blindage composite était employé pour la plaque de protection frontale et la tourelle. Son arme principale était un canon/lanceur 2A46-1 à chargement automatique (le design avait été emprunté au T-64 et il est différent du système de chargement automatique des chars T-72 et T-90.

Une version fortement améliorée, appelée T-80B, apparut en 1979. Elle bénéficiait d'une vaste gamme d'amélioration comparée au modèle de base et de nombreuses modifications différentes ont été effectuées depuis. Quelques modèles méritent que l'on s'y intéresse : le T-80BV et le T-80U (1985), qui furent les chars principaux de l'Union soviétique et plus tard de la Russie, ainsi que le T-80UD (1987), produit à l'usine de Kharkov et qui servit de base pour les chars ukrainiens modernes. Au total, plus de 10 000 chars T-80 furent produits sous différentes versions, et la plupart d'entre eux sont toujours en service dans les armées de quelques pays.

Bien que le T-80 devint l'un des chars les plus répandus d'après-guerre, il n'a pas été beaucoup utilisé en combat. Ces chars furent utilisés lors de la première guerre tchétchène, et de nombreux rapports font état de leur utilisation dans le conflit qui secoue le Yémen depuis 2015. Un épisode historique particulièrement célèbre dans lequel le T-80 se fit remarquer fut pendant le bombardement du palais du Gouvernement de la Fédération de Russie en 1993.

scr6

Le moteur à turbine à gaz prouva qu'il était bien plus solide que le moteur diesel, qu'il était moins vulnérable aux variations de température, qu'il n'était pas neutralisé si le compartiment moteur était inondé et qu'il avait moins tendance à décrocher si le véhicule se retrouvait coincé. De plus, il offrait au char d'incroyables caractéristiques dynamiques (le T-80U pouvait atteindre 70 km/h sur route et 60 sur terrain lourd) et la souplesse de sa conduite lui donnait un réel avantage lorsqu'il tirait en mouvement. En dépit de tous ces avantages, il souffrait d'un sérieux défaut : même les moteurs à turbine à gaz et plus modernes consomment beaucoup d'essence, et les tanks équipés de tels moteurs furent progressivement remplacés par des modèles diesel.

L'armée russe est actuellement en train de déclasser progressivement les chars T-80. Les chars qui sont toujours opérationnels sont améliorés et reviennent en service, mais il semble que ces chars seront bientôt remplacés par des chars plus modernes.

Dans Armored Warfare

Dans Armored Warfare, le T-80 est un char de combat principal de rang 7. Le jeu propose la modification de base du char, sans la lettre suivant T-80 qui désigne les versions ultérieures. Ce char n'est pas équipé d'un ERA et, dans l'ensemble, sa protection est inférieure à celle des autres chars de combat principaux. Cependant, son armure composite protège de manière fiable l'avant du véhicule des obus HEAT et le puissant blindage frontal de la tourelle permettra aux joueurs qui savent utiliser à leur avantage le terrain de pouvoir tirer virtuellement sans aucune restriction sur l'ennemi.

Son canon 2A46 a une cadence de tir relativement peu élevé, mais génère beaucoup de dégâts alpha. Dans un futur proche, vous pourrez débloquer des munitions plus puissantes, comme des ATGM, et des canons A46-2 et 2A46-M1.

scr5

Enfin, ce tank profite d'une excellente mobilité grâce a son puissant moteur GTD. Bien qu'en termes de vitesse maximale, le T-80 est inférieur à certains de ses rivaux, ses capacités d'accélération et de maniabilités sont sans égal.
Si l'on prend tous ces facteurs en compte, le T-80 est un char idéal pour les joueurs qui privilégient un style de jeu dynamique et actif, à base de manœuvres rapides et de tactiques d'attaque et de retraite.

A bientôt sur le champ de bataille !

Vers le haut

Rejoignez l'action