f
s

Actualités

Véhicules à la une : BMD-2

Le BMD-2 (Boyevaya Mashina Desanta - véhicule de combat aéroporté) est, comme son nom l'indique, un successeur du BMD-1 et de sa version améliorée, le BMD-1P.

scr1

Dans son ensemble, le développement du BMD-2 est identique à celui du BMP-2, que nous avons décrit dans les articles suivants :

Pour résumer, l'armement standard des BMP-1 et BMD-1, qui consistait en un canon basse pression 73 mm “Grom”, avait quelques problèmes, et c'est un euphémisme. Lorsqu'il fut introduit sur le BMP-1, ce calibre, important pour un VCI, en faisait l'un des VCI les mieux armés du monde : la propagande et les données techniques lui donnèrent une impressionnante réputation.

Mais la réalité n'était pas aussi impressionnante. Le système d'armement avait des difficultés à vaincre le blindage de tanks, mêmes anciens, et il était assez peu précis. Pire encore, les obus à basse vélocité avaient du mal à engager des cibles rapides comme d'autres VCB, sans parler des menaces aériennes comme les hélicoptères. Ce dont il avait besoin, c'était d'un système d'armement pouvant engager des cibles au sol et des hélicoptères, car les forces de l'OTAN comptaient beaucoup sur ces derniers pour se défendre en cas d'invasion soviétique qui, d'après les stratèges occidentaux, allait être constituée d'une vague massive de VCB et de tanks.

Pendant le processus de développement, décrit dans les articles ci-dessus, deux solutions furent envisagées. La première était d'armer le futur VCI (y compris la gamme BMD) d'une version plus longue du canon 73 mm (la version prototype était appelée “Zarnitsa”), l'autre était d'équiper le VCI avec un canon 30 mm à tir rapide. Le calibre 30 mm était considéré comme suffisant pour engager des cibles légèrement blindées et les hélicoptères, mais il fut prouvé plus tard qu'il pouvait causer de sérieux dégâts sur un char de combat principal. C'est pour cela qu'il gagna un fort soutien politique par rapport aux partisans du canon 73 mm rallongé.

scr2

Comme avec le BMP-1 et BMP-2, le châssis du BMD-1 allait servir de base pour la nouvelle version améliorée BMD-2, qui allait être équipée du même système d'armement que le BMP-2 (bien que la tourelle n'était pas identique). L'équipage est constitué de deux hommes.

Le châssis est fait en aluminium de qualité militaire, aux épaisseurs suivantes :

  • Plaque frontale supérieure du châssis : 15 mm à 75°
  • Plaque frontale inférieure du châssis : 32 mm à 47°
  • Blindage latéral supérieur du châssis : 23 mm
  • Blindage latéral supérieur du châssis : 20 mm
  • Partie supérieure du châssis : 12 mm
  • Plancher : 12 mm
  • Blindage arrière : 15-20 mm

Le blindage de la tourelle manuelle a une épaisseur de 15 mm. Ce véhicule, comme le BMD-1, est propulsé par un moteur 5D20, un V6 diesel de 15, 9 l d'une puissance de 240 chevaux, lui permettant d'atteindre la vitesse de 65 km/h (35 km/h hors route). Le véhicule est environ 1 t plus lourd que le BMD-1 (8, 2 tonnes, contre 7 tonnes). En dépit de ce gain de poids, le véhicule reste amphibie.

scr3

La tourelle est équipée de l'armement suivant :

  • Canon mitrailleur 30 mm 2A42
  • Mitrailleuse coaxiale 7,62 mm PKT
  • Lanceur 9P135M pouvant utiliser des missiles 9M111 Fagot ou 9M113 Konkurs

Le canon mitrailleur pouvait engager aussi bien des cibles au sol que des hélicoptères. Il transporte 180 obus HE-I et 120 obus AP. L'élévation du canon était de +75°, sa dépression de -6°, avec une cadence de tir variable pouvant aller de 200 à 550 obus par minute. La forte élévation ne servait pas seulement à affronter des hélicoptères ennemis mais servait aussi à engager des cibles dans des terrains montagneux. Son prédécesseur avait du mal à tirer sur des ennemis dans les hauteurs en montagne, une leçon apprise en Afghanistan qui coûta le sang de nombreux soldats russes.

Le canon utilise un stabilisateur électrohydraulique 2E36-1. Le tireur utilise un viseur BPK-2-42, qui contrôle le canon et la mitrailleuse (qui transporte 2000 obus). Le lanceur de missiles avait ses propres paramètres horizontaux (52°, après quoi il fallait faire tourner la tourelle) et verticaux (-5/+10°). Le véhicule transportait 3 missiles. À l'époque de leur introduction, ces missiles étaient capables de vaincre les CCP de leur époque, et restent toujours aujourd'hui une menace sur le champ de bataille.

Comme le BMD-1, le BMD-2 peut être transporté dans les avions-cargo IL-76 et An-22. Ils peuvent même être déployés par parachute, en utilisant le système PRSM-925.

Peu d'éléments circulent sur son développement : il a vraisemblablement commencé en 1983 mais, à la différence du BMP-2, le BMD-2 était produit uniquement en Union soviétique, à destination des forces aéroportées soviétiques. Le projet était désigné sous le nom Object 916. En parallèle, une version spéciale de commandement, appelée BMD-2K, fut développée pour les commandants d'unités. Elle disposait d'équipements de communication supplémentaires, en échange de la suppression du lanceur de missiles.

scr4

Le véhicule a été officiellement accepté en service en 1985, et sa production en série débuta cette même année. Il n'est pas possible de déterminer précisément combien de véhicules ont été construits. L'estimation la plus sûre serait d'environ 1000 véhicules, bien que certaines sources parlent du double.

Il n'a pas été réellement exporté, étant uniquement au service des Soviétiques à l'époque du pacte de Varsovie, et c'est seulement après la dissolution de l'Union soviétique que quelques dizaines de véhicules se retrouvèrent dans les armées postsoviétiques de l'Ukraine et de l'Ouzbékistan.

Le véhicule fut plusieurs fois utilisé au combat, notamment lors des dernières phases de la guerre d'Afghanistan, pendant la guerre en Tchétchénie, le conflit d'Ossétie du Sud en 2008 et, enfin, le conflit actuel en Ukraine, où quelques exemplaires ont été déployés par les 2 camps.

À ce jour, ils restent au service de l'armée russe, formant l'ossature des blindés des forces aéroportées avec environ 850 unités en service actif. Une version modernisée, appelée BMD-2M, est actuellement en cours de développement.

scr5

Dans Armored Warfare, le BMD-2 est un VCI de rang 5, disponible dans la ligne BMD de Marat Shishkin. Bien qu'il ne soit pas aussi robuste que le BMP-2, il est agile et adroit. Ces missiles lui donnent suffisamment de punch pour en faire un tueur efficace, mais c'est dans le repérage que ce véhicule brille de tout son éclat, grâce à sa petite taille et son excellente mobilité.

À bientôt sur le champ de bataille !

Vers le haut

Rejoignez l'action