f
s

Actualités

Véhicules à la une : le Centauro 155

Comme le Palmaria, le Centauro 155 est un canon automoteur italien. Mais là où le Palmaria est équipé de chenilles et d'un canon très long, le Centauro abandonne un peu de puissance de feu au bénéfice de la mobilité de sa plateforme Centauro à la fois agile et rapide.

L'histoire du programme Centauro remonte à la fin des années 80 et au tout début des années 90, lorsque l'armée italienne émit une demande pour un chasseur de chars disposant d'une puissance de feu équivalente à celle du char de combat principal Leopard 1 (et son dérivé italien, le char OF-40). Les deux véhicules utilisent des versions améliorées du canon rayé de 105 mm British Royal Ordnance L7 et c'est une arme de ce calibre qui avait été choisie pour le projet de chasseur de chars.

scr1

Un autre point important était d'améliorer la mobilité de la plate-forme. Les expériences et les évaluations menèrent à la décision de fabriquer un chasseur de chars à roues équipé d'un canon rayé de 105 mm monté sur une tourelle (un canon à faible recul de 105 mm OTO Melara). Le véhicule entra en service en 1991, sous le nom de Centauro B1. À ce jour, plus de 500 véhicules basés sur la plate-forme Centauro ont été construits, en prenant en compte le véhicule de transport de troupes Freccia. La plupart d'entre eux sont en service dans l'armée italienne, avec cependant des exportations vers l'Espagne (84), la Jordanie (141) et Oman (9). Les véhicules Centauro jordaniens, cependant, sont issus du surplus italien.

Il existe actuellement quatre variantes du Centauro dans Armored Warfare :

  • Centauro 105 (ou le Centauro B1 classique)
  • Centauro 120 (un Centauro B1 réarmé en 120 mm)
  • Centauro 155 (un canon automoteur sur châssis Centauro)
  • DRACO (un canon anti-aérien automoteur dans la vraie vie, un chasseur de chars dans Armored Warfare)

Le Centauro 155 (également dénommé « Porcupine » ou Centauro 155/39LW) est un prototype d'obusier automoteur construit sur le châssis Centauro. Comme son nom l'indique, il est armé d'un canon léger FH-70 155 mm L/39 codéveloppé par Vickers, OTO Melara et Rheinmetall du milieu des années 60 à la fin des années 70 en tant que futur obusier unifié pour les forces de l'OTAN. Le développement de cet obusier est une histoire intéressante qui s'est étalée sur plus de quinze ans, avec son lot de rebondissements quand les États-Unis, qui faisaient partie du programme, décidèrent de s'en retirer et de développer leur propre projet. Le FH-70 (qui portait ce nom en référence à l'année où il était censé entrer en service) fut livré en 1980.

Le canon installé dans une tourelle sans opérateur est chargé automatiquement. Son dévers maximum est de -5°, son élévation maximale de +75° et grâce à son système de contrôle de tir avancé, il est capable de quatre tirs à impacts simultanés : il est en mesure de tirer jusqu'à quatre obus sur des trajectoires différentes qui exploseront en même temps. Sa cadence de tir standard est de 8 coups par minute et il utilise toutes sortes de munitions standard de l'OTAN au calibre 155, d'un poids de 40 à 50 kg, y compris les obus guidés VULCANO.

Sa portée maximum est de 30 km mais avec des munitions propulsées, elle peut atteindre 60 km. Naturellement, le système a ses limites si on le compare à des canons automoteurs plus gros équipés du même calibre de canon. Il est intéressant de noter qu'il faut trois minutes au véhicule pour être prêt à tirer depuis son arrêt complet et que la rotation de la tourelle est limitée à 15° de part et d'autre afin d'éviter que le recul ne perturbe la stabilité du châssis. D'autre part, il n'emporte que quinze obus et dépend fortement des transports de munitions qui l'accompagnent. Cette limitation a été introduite volontairement dès sa conception et elle est compensée par la facilité d'approvisionnement du chargeur automatique. Il suffit de dix minutes à l'équipage pour recharger automatiquement le véhicule de l'extérieur, à condition d'être aidé par le personnel des transports de munitions. En effet, du fait qu'il est doté d'une tourelle sans opérateur, le Centauro 155 n'a que deux membres d'équipage : le pilote et le commandant, qui fait également office de pointeur. Le pilote est installé à l'avant, tandis que le commandant est assis sous la tourelle, juste à côté du casier à munitions. Tous deux disposent d'une électronique performante, avec la possibilité de se connecter à un système de gestion du combat, ce qui fait que le Porcupine est parfaitement adapté aux combats du XXIe siècle.

scr2

Il ne pèse que 25 tonnes, ce qui est beaucoup moins que les autres canons automoteurs de calibre comparable et lui donne une grande mobilité. Il est équipé d'un moteur diesel de 520 CV IVECO MTCA qui lui donne une vitesse de pointe de 100 km/h. Il est en mesure de suivre les VCI Centauro/Freccia. À noter que la version B1 ne pèse qu'une tonne de moins. Il possède également une bonne agilité grâce à son système de direction à deux axes. L'essieu avant et arrière dirigent tous deux le véhicule, ce qui réduit considérablement son rayon de braquage.

Son blindage est par contre assez faible et n'offre qu'une protection limitée, mais ce véhicule n'est pas censé se trouver en situation de combat direct. La tourelle sans opérateur n'a pas de protection et le châssis ne résiste qu'aux balles de mitrailleuse antiblindage et, sur la partie frontale, aux obus de canons mitrailleurs de petit calibre.

Une maquette du Centauro 155 fut présentée en juin 2011 lors d'une parade militaire en Italie et le prototype fut dévoilé lors de l'expo EUROSATORY 2012, avec l'objectif de le présenter à l'armée italienne comme une alternative mobile et crédible au Panzerhaubitze 2000 lourd utilisé par les Italiens. Il a attiré l'attention du public, mais pas assez, semble-t-il, pour être adopté ou produit en masse et il reste à ce jour au stade de prototype.

scr3

Dans Armored Warfare, le Centauro 155 est le seul canon automoteur de rang 10 du jeu. Il est unique en son genre, car très mobile pour sa classe de véhicule, en particulier quand il avance sur sol dur. Cela lui permet d'effectuer des relocalisations tactiques rapides et de se maintenir sur des positions solides. Il est même capable de semer certains véhicules ennemis si d'aventure, ils parvenaient à échapper à vos coéquipiers.

Son développement dans le jeu est intéressant : au début d'Armored Warfare, il était dans la catégorie Chasseur de chars et a rapidement gagné en notoriété grâce à ses dégâts massifs. Dans certaines situations, il était capable de détruire des cibles de haut niveau en un seul coup. Après plusieurs tentatives pour le rééquilibrer, il a été retiré du jeu et transformé pour devenir un canon automoteur de rang 10, ce qui correspond plus à son usage dans la réalité.

En tant que canon automoteur, son utilisation est actuellement restreinte au mode JcE. Cependant, nous nous livrons à des tests en interne avec la classe des CA pour savoir s'il serait possible de le réintroduire dans tous les modes d'Armored Warfare sous une forme modifiée. Il est encore trop tôt pour le dire et jusqu'à nouvel ordre, le Centauro 155 reste limité au mode JcE. C'est donc sur cette terrible déception que nous allons nous quitter.

À bientôt sur le champ de bataille !

Vers le haut

Rejoignez l'action