f
s

Actualités

Véhicules à la une : Ramka-99

Commandants !

Dans notre article précédent, nous avons évoqué la difficile mise au point des blindés de soutien en URSS puis en Russie. Aujourd'hui, nous allons nous intéresser à la version ultime de ce concept, la famille des BMPT russes.

Le BMPT (un acronyme russe qui signifie "véhicule de soutien et de combat de char“) fut mis au point à partir des expériences du passé. La désignation du fabricant est BMOP (véhicule d'appui feu). Il est aussi connu sous la dénomination commerciale non officielle de "Terminator". Le nom Ramka-99 est dérivé du programme de développement dont il est issu.

scr2

C'est un véhicule lourdement blindé construit sur un châssis de char courant, destiné à engager des cibles blindées ou non. Dans le cas des cibles blindées, ses capacités sont limitées au nombre de missiles antichars guidés qu'il peut embarquer.

L'entreprise Uralvagonzavod a repris le flambeau là où ses prédécesseurs l'avaient laissé et a conçu un véhicule bâti autour d'une coque modifiée de T-90 ou de T-72. Cela permit à l'usine de produire à partir de processus parfaitement établis, mais aussi de convertir des chars existants en remplaçant leur ancienne tourelle par celle du BMPT.

La première maquette fut présentée au public en 2000. À l'origine, le véhicule devait recevoir un canon de 30 mm 2A42 couplé à une mitrailleuse et quatre modèles de lance-missiles Kornet 9M133 anciens, mais bien vite un second canon de 30 mm fut ajouté sur la tourelle et les lance-missiles replacés par le système d'arme Akata, plus moderne. L'armement secondaire est constitué de deux lance-grenades de 30 mm AG-17.

Le véhicule est lourdement blindé : en plus du blindage standard de la coque du T-72/T-90, un système ERA « Relikt" fut installé pour accroître la capacité de survie du véhicule aux projectiles HEAT communément tirés par les armes antichar d'infanterie.

L'équipage est composé de cinq hommes (chef de char, pilote, tireur et deux opérateurs pour les lance-grenades). Le véhicule est le plus souvent équipé du moteur du char dont il est dérivé, soit le moteur de 720 cv du T-72 ou celui de 1000 cv du T-90, ce qui n'est pas sans influence sur les performances du véhicule, même si la vitesse maximale donnée par le constructeur est de 60 km/h pour les deux modèles.

scr1

Ironiquement, en dépit du bon accueil de nombreux experts en matière de véhicules blindés, y compris l'État-major russe, le BMPT ne fit jamais partie des forces armées russes. Les deux versions, T-72 et T-90, furent testées par les militaires russes en 2005.

L'armée appréciait ce véhicule et en 2010, le commandant en chef des forces terrestres, le général Alexeï Maslov annonça que l'armée russe serait dotée d'une compagnie de ces blindés d'ici à la fin de l'année, soit dix véhicules (trois pelotons de trois blindés et un char de commandement). Cette annonce ne correspondait cependant pas au point de vue des autres officiels du ministère russe de la Défense, qui en avril, avaient déclaré que le projet était un échec. Cette décision changea mi 2017, et il semble que l'armée russe a finalement commandé un certain nombre de Terminator.

À l'époque, cela ne laissa au constructeur aucune autre option que l'exportation. Seul le Kazakhstan se montra intéressé et trois véhicules, de la variante T-90, furent livrés incomplets en 2010 pour participer à la parade militaire du 30 août 2011 à Astana, avant de retourner sur la chaîne de montage pour être terminés.

Afin de trouver le meilleur usage à ce nouveau véhicule au combat, les trois exemplaires furent expédiés à l'institut des forces terrestres d'Almati. Ils y subirent des tests ayant pour objectif de leur trouver le meilleur usage tactique.

Ces tests comprenaient une utilisation en tandem avec le lance-roquette de 220 mm TOS-1 Buratino russe. Celui-ci arroserait la zone cible d'une salve de missiles incendiaires ou thermobariques avant que le BMPT ne finisse de "nettoyer" le terrain des survivants. Cette tactique, certes efficace, posait un problème. La cible désignée pour ces engins était les insurgés et les terroristes, qui, plutôt que de se confiner à des lieux reculés, avaient pour habitude de s'infiltrer au milieu des zones habitées. Utiliser une force aussi brutale contre des zones civiles pour les en déloger s'apparentait sans nul doute à un crime de guerre. Néanmoins, les tests se révélèrent concluants.

scr3

Selon ces résultats, un contrat fut signé entre la Fédération de Russie et le Kazakhstan pour la livraison de nombreux kits de conversion BMPT destinés au T-72. Les chars destinés au Kazakhstan avaient des différences par rapport aux prototypes, en particulier du côté de l'électronique et de par le fait que les Kazakhs optèrent pour une version sans lance-grenades qui réduisaient l'équipage à trois hommes.

Cette variante serait ultérieurement dénommée BMPT-72 et n'existe à ce jour que sous la forme d'un kit de conversion pour des chars existants. Le nombre total de véhicules commandés par le Kazakhstan est inconnu à ce jour. En plus des 10 premiers, 30 autres furent commandés en 2012 et un contrat de licence de production fut signé, les Russes fournissant les kits et les Kazakhs se chargeant de l'assemblage.

Les réactions des autres pays au BMPT furent initialement modérées. Le fabricant annonce qu'en 2012, 12 pays ont montré de l'intérêt et conduit des tests, comme l'Algérie en 2013, l'Azerbaïdjan ou le Pérou. Cependant, en 2016, l'Algérie a commandé environ 300 unités, en faisant le premier client important de ce véhicule. L'engin fait toujours partie du catalogue d'Uralvagonzavod et il n'est pas dit que le Terminator ait dit son dernier mot.

Dans Armored Warfare, le BMPT (ou Ramka-99 dans le jeu) est un chasseur de chars de rang 8. C'est un représentant typique de la sous-catégorie “Terminator” des chasseurs de chars lourds – il s'agit habituellement de chars de combat principaux ayant comme armement principal des canons mitrailleurs et des missiles guidés. Les autres véhicules de ce type dans Armored Warfare sont :

  • BMPT Prototype
  • BMPT-72
  • T-15

La caractéristique propre à ces véhicules est leur capacité à tirer des missiles guidés en salves avec leurs multiples lanceurs de missiles. Cela leur permet de causer d'énormes dégâts en une courte période, ce qui les rend incroyablement dangereux pour les véhicules sans mesures antimissiles, comme un kit ERA ou un APS. Ils peuvent également encaisser de grosses punitions grâce à leurs racines CCP, et par extension ils ont un nombre élevé de points de vie.

scr4

Par contre, le Ramka-99 n'est pas très discret et même si la tourelle sans opérateur bénéficie d'une réduction des dégâts, elle n'a pas un blindage significatif, ce qui assure une pénétration de tous les tirs qui la touchent. Ce véhicule peut être joué comme soutien appui feu à moyenne portée, se plaçant derrière la ligne d'attaque des CCP et tirant sur les ennemis avec ses missiles guidés, avant de battre en retraite pour recharger. Si un VCB arrive à franchir les lignes et vous attaque par surprise, il ne vivra pas très longtemps face à vos canons mitrailleurs.

À bientôt sur le champ de bataille !

Vers le haut

Rejoignez l'action