f
s

Actualités

Véhicules à la une : Type 85-IIM

Le char de combat principal Type 85 est une version modifiée du Type 80, dont nous avions déjà parlé dans un article précédent. Contrairement au Type 88, le Type 85 a été construit uniquement pour l'exportation : ce but a été relativement fructueux, mais il a pris beaucoup de temps pour l'atteindre.

scr1

Le développement du Type 85 n'était pas la première tentative chinoise d'exportation de chars, mais toutes les tentatives précédentes étaient basées sur le châssis du Type 59 d'une manière ou d'une autre. Ces tentatives étaient particulièrement fructueuses, avec des milliers de chars vendus aux pays du tiers-monde à partir du milieu des années 1960. Les CCP Type 59 sont apparus au cours de nombreux conflits majeurs depuis les années 1970, y compris durant la guerre du Vietnam, avec un succès raisonnable.

Ses versions améliorées, le Type 69 et le Type 79, ont rencontré un grand succès sur le marché de l'exportation au début des années 1980, quand l'Irak a commencé à utiliser des centaines d'unités de ces machines abordables durant le conflit d'une décennie avec l'Iran. Dans les années 1980, malgré ses améliorations, le véhicule montrait son âge. La taille limitée de sa tourelle moulée ne permettait pas d'améliorer considérablement sa puissance de feu au-delà d'un canon 105 mm Type 83 (un clone du L7) et toute tentative d'amélioration (avec un canon 125 mm, par exemple) était au détriment de l'espace interne et de l'intégrité structurelle de la tourelle. Des trous devaient être coupés afin d'abriter une arme plus large. Cela compromettait le niveau de protection de la tourelle, qui n'était déjà pas très élevé pour son temps, comme démontré par les américains durant la guerre du Golfe.

En bref, le potentiel d'amélioration de la plate-forme du Type 59 était tout simplement impossible, et une nouvelle solution devait être trouvée. Une nouvelle plate-forme d'exportation qui comporterait non seulement un armement moderne et des pièces électronique (dans la mesure du possible, car le meilleur équipement était généralement réservé à l'armée chinoise), mais aussi une protection raisonnable et, surtout, un potentiel d'amélioration supplémentaire. En 1988, lorsque le CCP Type 80 a été introduit, il a été décidé de développer le véhicule en deux branches parallèles. La première était destinée à l'usage domestique limité, et portait le nom Type 88 en service dans l'armée chinoise. La deuxième était la version d'exportation, appelée Type 85.

scr2

Il convient de noter que, en ce qui concerne l'équipement militaires, la politique de la Chine consistait à ne pas offrir ces armes à l'exportation pendant environ une décennie après leur développement. Même si le canon du Type 83 était, comme son nom l'indique, introduit en 1982-1983, son « développement » (rétroconception) a débuté en 1979, et c'est ainsi que le moratorium d'exportation d'une décennie à pris fin aux environs de 1988-1989.

Le protoype initial de ce nouveau char était, une nouvelle fois, développé par NORINCO et était basé sur le Type 80-II (une version améliorée du Type 80, avec un meilleur système de contrôle de tir et d'autres éléments améliorés), qui a été introduit en 1988. Le développement se déroula entre 1988 et 1989. La raison du développement de ce prototype était plutôt complexe. Initialement, NORINCO avait l'intention d'exporter le Type 80-II tel quel, mais au cours des essais, ils ont découvert plusieurs problèmes majeurs par rapport aux types d'exportation occidentaux. Un problème concernait la maintenance et la fiabilité. En moyenne, la réparation du moteur prenait quatre fois plus longtemps que l'AMX-32, par exemple. Ces problèmes devaient être résolus avec le nouveau prototype, qui était prêt en 1989 et qui était connu sous les désignations Storm-1 et Type 85-I.

La désignation en elle-même est intéressante. En ce qui concerne la nomenclature « Type », les véhicules sont souvent nommés d'après l'année de leur développement ou (pour les modèles en service) d'introduction en service. Par conséquent, le nom aurait dû être Type 88 ou Type 89 plutôt que le Type 85. Cependant, les développeurs ont ressenti que le char ne pouvait pas rivaliser avec les meilleurs modèles disponibles en 1989. Le nom « Type 88 » était déjà pris, et il a donc été décidé de « rétrograder » le Type 89 en Type 85 pour refléter ses qualités plutôt que son année de développement.

La plus grande différence entre le Type 80-II et le char d'exportation Storm-1 était sa toute nouvelle tourelle soudée, qui était traversée électriquement et comprenait un blindage composite conçu pour la rendre plus résistante aux obus HEAT. La tourelle était plus grande, mieux protégée et, plus important encore, supportait des améliorations pour des armes plus grandes (y compris un canon de 125 mm). Un autre facteur important était que la tourelle moulée ronde n'était pas évolutive en utilisant la technologie que les chinois avaient à leur disposition. Les anciennes tourelles moulées étaient efficaces contre les munitions APCBC obsolètes, et même avec ces munitions, il était possible de tuer l'équipage sans pénétration. Les chinois avaient effectué des tests sur des des singes, et ont constaté que les impacts les paralysaient... dans le meilleur des cas.

scr3

Le châssis était identique au char Type 80-II. Il pesait environ 39,5 tonnes (environ 1,5 tonnes de plus que le Type 80-II), mais contrairement au Type 80-II, il était propulsé par un ancien modèle du moteur 121150Z, capable de produire 730 chevaux pour atteindre 57 km/h. Sa puissance de feu était identique à celle du Type 80-II : le véhicule était équipé d'un canon de Type 83 de 105 mm qui conservait ses caractéristiques générales du Type 80-II (-5/+18 dévers et élévation, cadence de tir de 7 obus par minute).

Le char Storm-1 n'était pas un grand succès. Il était peu fiable et sous-développé : le Type 80-II était équipé d'un moteur 790 de 800 chevaux beaucoup plus puissant (selon les sources), et les développeurs estimaient qu'il n'était pas à la hauteur de leurs attentes. Il est resté au stade du prototype, et peut être vu aujourd'hui au musée militaire de Pékin.

Sans se décourager, les développeurs de NORINCO ont préparé plusieurs changements pour le char Storm-1 qui comprenaient :

  • Un nouveau type de transmission hydraulique semi-automatique
  • Un moteur 121150Z de 800 chevaux amélioré
  • Une version améliorée du canon du Type 83, à la désignation « Type 83-I »

Cette version était connue sous le nom de Storm-2 ou Type 85-II (désignation d'usine WZ1227F2). En mai 1990, deux prototypes ont été construits et envoyés à l'étranger dans un pays non divulgué pour des essais difficiles. Ces essais ont révélé un certain nombre de défauts et ont malheureusement présenté le véhicule à des clients potentiels (probablement le Pakistan) sous sa forme brute et inachevée. En conséquence, le Storm-2 a rencontré le même sort que son frère aîné et est resté au stade du prototype. Cependant, les essais ont suscité l'intérêt du Pakistan pour le véhicule. Le Pakistan a par la suite demandé un certain nombre de modifications qui ont été incluses dans le véhicule pour produire la version connue sous le nom de Type 85-IIAP (P signifie Pakistan) ou Type-85-IIM.

scr4

Ce véhicule était une version particulièrement améliorée du prototype Storm-2. Selon l'armée chinoise, le facteur le plus important pour l'adoption d'un nouveau CCP auprès de clients potentiels était la puissance de feu améliorée liée à un SCT moderne, et c'est pour cette raison que l'arme principale du Type-85 IIM a été remplacée par un canon à âme lisse de 125 mm Type 83 (il convient de noter ce que nom du canon dans certaines sources occidentales était « Type 85 », ce qui est incorrect). Ce canon était chargé automatiquement, c'est pourquoi l'équipage a été réduit de 4 à 3 membres (le commandant et le tireur étaient placés dans la tourelle, et le pilote dans le châssis).

Le canon était une copie du char soviétique 2A46, qui avait été rétroconceptualisé à partir d'un T-72 roumain et donné à la Chine après la division politique des années 1980 entre l'Union soviétique et la Roumanie. Sa dépression était de -6°, il pouvait s'élever à +14°, et sa cadence de tir était de 8 obus par minute. La munition principale était un obus APFSDS de 1730 m/s développé par NORINCO, capable selon leurs dires de pénétrer 500 mm de BHL à 2km de distance. Le char pouvait également tirer des obus standard 125 mm Pacte de Varsovie.

Il était contrôlé par un nouveau système de contrôle de tir ISFCS-212 qui lui permettait de se composter à peu près de la même manière que les chars d'exportation russes de l'époque.

Le moteur a été tout d'abord amélioré en une version 800 chevaux (le moteur 121150Z utilisé pour le Type 80-II), mais le Pakistan désirait 1000 chevaux. Malheureusement, un tel moteur n'était initialement pas disponible et n'est venu que plus tard sous la forme d'un nouveau turbo-diesel. La vitesse maximale était à l'origine à 57 km/h (malgré une augmentation du poids à 41 tonnes), mais le nouveau moteur l'a augmentée à 65 km/h.

scr5

La tourelle restait la même que celle utilisée sur le Type 80-II (en acier non-composite). Un kit ERA n'est apparu que sur le prototype du Type 85-III, qui n'a jamais été produit en série.

Le Pakistan a acheté 200 unités Type 85 IIAP. L'accord a été clôturé en 1991 et les premiers véhicules sont apparus en public lors du défilé militaire de mars 1993 à Islamabad. Le véhicule n'a participé à aucun conflit pour le moment, c'est pourquoi sa performance est difficile à établir, mais il continue de servir l'année pakistanaise. À partir de 2001, il a été amélioré avec de nouveaux systèmes d'imagerie thermique conçus par BAE Systems pour remplacer les appareils de vision nocturne plus anciens et ainsi améliorer sa valeur au combat. Cependant, selon les normes actuelles, le char est devenu obsolète.

Dans Armored Warfare, le Type 85-IIM est un char de combat principal de rang 5. Tout comme son prédécesseur Type 80-II, il est assez lent, mais il possède une excellente puissance de feu et est capable d'infliger de lourds dégâts à chaque tir. Cette combinaison en fait un excellent véhicule de soutien à mi-distance. Il possède un bon facteur de camouflage pour un char de combat principal de son rang et, grâce à sa bonne dépression, il peut utiliser des obstacles sur le terrain pour embusquer ses ennemis.

À bientôt sur le champ de bataille !

Vers le haut

Rejoignez l'action