f
s

Actualités

Véhicules à la une : Vickers VFM Mk.5

Vickers a toujours été un grand nom de l'ingénierie militaire britannique. Fondée au XIXe siècle, l'entreprise était l'un des plus influents constructeurs d'armes du monde au début de la Seconde Guerre mondiale. Son portfolio incluait aussi bien des armes que des véhicules.

scr1

Le char léger Vickers de 6 tonnes était l'un des tanks les plus remarquables de la période d'avant-guerre. C'était un excellent véhicule pour son époque mais, malheureusement pour les Britanniques, il était destiné uniquement à l'exportation. Le 7TP polonais et le T-26 soviétique étaient tous les deux des variantes développées sur la base du char Vickers original, et le T-26 fut produit en très grande quantité. Alors que la guerre progressait, Vickers commença à produire un autre célèbre tank britannique, le Valentine.

Cependant, après la guerre, il n'y avait plus besoin de produire en masse des armes et, avec les surplus inondant le marché, Vickers traversa une mauvaise période. L'entreprise subit plusieurs transformations, dont une fusion avec Alvis, et termina finalement en tant que filiale de BAE en 2004, sous le nom de BAE Systems Land Systems (Weapons & Vehicles) Limited.

scr2

Avant cela, Vickers produisit plusieurs designs assez intéressants. Les plus connus sont le char lourd Vickers (appelé Vijayanta par les forces indiennes) et le char léger Mk.5.

Le char léger VFM Mk.5 était un projet privé, qui fut toujours destiné à l'exportation. À la différence des autres véhicules, qui sont développés suite à une demande et un financement par l'armée locale, les projets privés sont financés uniquement par l'entreprise, qui espère trouver des acheteurs.

Le Mk.5 fut conçu dans les années 80, en coopération avec l'entreprise américaine FMC Corp, et le premier prototype fut prêt en 1986. Le véhicule réussit officiellement ses tests de tir et de mobilité en 1987.

Bien qu'il puisse sembler étrange qu'une entreprise produise un char léger bien armé au milieu des années 80, la philosophie qui animait le concept était assez inhabituelle. Il fut créé pour répondre à un besoin croissant de véhicules légers à bonne puissance de feu, qui devaient faire partie des nouvelles unités à déploiement rapide qui commençaient à se former partout dans le monde à cette époque. Habituellement, de telles unités étaient dotées de véhicules légers équipés d'ATGM, mais le développement rapide, dans les années 80, des blindages et d'autres mesures de protection, fit conclure aux ingénieurs de Vickers que les canons traditionnels avaient toujours leur place sur le champ de bataille, peut-être même plus encore qu'auparavant. Le puissant canon rayé britannique L7 de 105 mm qui l'équipait avait suffisamment de puissance de feu pour mettre hors combat toute cible que le véhicule pouvait éventuellement croiser, en utilisant des obus modernes APFSDS ou des obus HESH britanniques. Le canon était entièrement stabilisé, et il était accompagné d'un système de contrôle de tir haute performance de chez Marconi. Son élévation pouvait être de + 20 degrés et sa dépression de - 10 degrés, mais seulement lorsqu'il pointait vers l'avant.

scr3

Le véhicule devait être léger (maximum 20 tonnes), avec une silhouette basse et il devait être rapide. Pour convenir aux forces de déploiement rapide, il devait également pouvoir être entreposé dans les avions-cargo de l'époque, comme le C-130 Hercules. Il devait pouvoir être déployé en utilisant le système d'extraction par parachute à basse altitude. Son blindage était suffisamment épais pour lui permettre de survivre à la plupart des menaces, hormis face à des véhicules plus lourds. Il est constitué d'un châssis en aluminium, sur lequel sont soudées des plaques d'acier rapporté. L'aluminium était utilisé pour son poids léger, mais si le client souhaitait un niveau de protection supérieur, Vickers pouvait également équiper le véhicule avec un kit ERA.

Le design en lui-même était plutôt intéressant. Tout d'abord, il n'était pas britannique à l'origine, mais était basé sur le FMC Close Combat Vehicle – Light (CCV-L), un véhicule qui participait à l'appel d'offres du programme américain Armored Gun System (AGS). En ce sens, le Mk.5 a un lien de parenté avec le M8 américain, mais le principal inconvénient du CCV-L était son prix extrêmement élevé, que ne pouvaient supporter la plupart des clients potentiels du VFM.

Contrairement au système américain, qui avait un équipage de deux hommes et un mécanisme de rechargement automatique, le VFM Mk.5 embarquait un équipage de quatre personnes, sans chargeur automatique. Les clients pour lesquels le véhicule avait été conçu avaient rarement des problèmes d'effectifs, tandis que des appareils mécaniques compliqués pouvaient générer des problèmes de maintenance. Par contre, ajouter deux membres d'équipage, outre les restrictions liées à la taille et aux poids, causa un certain nombre de problèmes d'ergonomie, spécialement à l'intérieur de la tourelle.

scr4

L'une des caractéristiques les plus intéressantes du VFM était l'inclinaison de sa tourelle de 3° vers l'avant, ce qui est assez inhabituel pour un véhicule blindé.

Le Vickers VFM Mk. 5 disposait d'un moteur diesel Detroit 6V-92TA de 552 chevaux, ce qui lui donnait un excellent rapport poids/puissance de 28 chevaux par tonne. Il avait des suspensions avec barres de torsion, avec un pignon d'entraînement à l'arrière. Il pouvait atteindre la vitesse maximale de 70 km/h sur des surfaces dures.

Bien que bénéficiant d'une excellente conception, le VFM Mk.5 arriva malheureusement à la mauvaise époque. À peine deux ans après la fin des essais, l'Union soviétique implosa et des milliers de véhicules blindés vendus à bas prix inondèrent le marché international. Le VFM Mk.5 ne trouva jamais d'acheteurs et le projet resta au stade de prototype.

Dans Armored Warfare

Dans Armored Warfare, le Chieftain Mk 5 Vickers VFM Mk. 5 est un char léger de rang 6, disponible chez Marat Shishkin contre 3120 or. Destiné aux joueurs qui aiment la vitesse et la mobilité, c'est l'un des meilleurs véhicules Premium du jeu.

scr5

Il est bien protégé pour son rang et sa classe, avec un blindage de 140 mm sur la tourelle et de 162 mm à l'avant. L'excellente inclinaison du blindage lui permet de dévier la plupart des obus de canons automatiques, bien que sa construction en aluminium diminue légèrement son efficacité. Cependant, il est également équipé de lance-pots fumigènes, ce qui lui permet de masquer ses déplacements et de fuir le danger, si besoin.

Son canon de 105 mm peut pénétrer des CL plus lourds, et fait jeu égal avec les autres canons de 105 mm de son rang. Sa mobilité est excellente, car il est capable d'accélérer pour atteindre la vitesse de 32 km/h en 2.9 secondes, pour une vitesse maximale de 68,4 km/h.

Le VFM Mk.5 est équipé de quatre emplacements de modernisation :

  • Technologie
  • Universel
  • Mobilité
  • Blindage

Tout cela fait du VFM Mk.5 un véhicule extrêmement polyvalent, qui peut être configuré de nombreuses façons différentes. Quelle que soit la configuration, son gameplay de base reste identique : utilisez votre mobilité pour attaquer vos ennemis sur les côtés ou par l'arrière, et tirez dans leurs zones les moins protégées.

Vers le haut

Rejoignez l'action

Obtenez deux chars exclusifs de Édition Collector pour un temps limité !